Fuite dans l’espace

sixJe continue dans la science-fiction avec Six de Khalysta Farall, un livre voyageur qui attendait cette chronique (et surtout que j’ai fait la photo !) pour mettre les voiles.

Je suis en pleine envie de science-fiction et j’ai de la chance parce que les ouvrages qu’on me propose de chroniquer dans ce genre sont vraiment de bonne qualité. C’est le cas de Six que j’ai littéralement dévoré. L’histoire est très dynamique, accrocheuse et il s’y passe énormément de chose différentes en relativement peu de temps. Comme ce fut le cas pour Des jours sans toi dont je vous parlais il y a quelques semaines, je viens de regarder le nombre de pages de l’ouvrage et je suis super surprise qu’il en fasse 338 tellement j’ai eu l’impression que l’histoire se passait vite !

Une histoire pleine de rebondissements

Cowl découvre Six, une femme amnésique et surprenante, sur une planète qui semble vide de toute autre présence humaine. Il la ramène avec lui au vaisseau-mère pensant y gagner quelques galons. Mais les choses ne vont pas vraiment se passer comme il l’imaginait et Six va l’entraîner dans une aventure qui lui fera remettre en question tout ce qu’il a toujours cru savoir.

A vrai dire, j’ai l’impression qu’il y a très peu de temps morts dans l’histoire. Les héros sont en mouvement quasi permanent. Même quand l’histoire ralentit un peu, il y a tout de même plein de découvertes : moins d’action mais l’histoire avance sur d’autres axes. Toutefois, globalement, il y a surtout de l’action, de l’action et parfois de l’action…

Des personnages fouillés

J’ai particulièrement apprécié les personnages dont les caractères sont vraiment développés.  Et je ne parle pas seulement du caractère des deux personnages principaux mais aussi de celui des nombreux personnages qui gravitent autour. J’ai senti que l’autrice les connaît tous parfaitement et nous les fait découvrir en profondeur même s’ils n’ont pas une place prépondérante dans l’histoire.

Je ne les détaillerai pas tous pour ne pas spoiler mais concernant les deux principaux protagonistes, j’ai aimé :

  • l’indépendance dont fait preuve six
  • l’exaspération de Cowl face à ce qu’elle ne lui dit pas
  • le côté un peu niais de Cowl qui lui vient de son éducation et qui est bien mis à mal
  • la force physique et de caractère de Six
  • les conflits que peuvent rencontrer deux fortes têtes
  • la tendresse qui naît entre eux malgré toutes leurs différences

Convaincue, très convaincue

Jusque-là, je lisais moins de science-fiction que de fantasy alors j’ai moins de références dans ce genre. Pourtant, j’ai trouvé que Six avait une belle originalité. Si j’ai pu deviner quelques petites choses de l’histoire à l’avance, je n’imaginais pas du tout cette fin.

Bref, j’ai adhéré. Je me suis laissé happer par l’histoire. Je n’ai pas eu un instant de doute sur le fait que j’aimais ce livre.

Je ne dirais pas qu’il m’a marqué pour la vie mais je ne demande pas ça à tous les romans que je lis… Ça ferait beaucoup trop à emmagasiner ! Par contre, j’ai vraiment passé un très bon moment de détente et, s’il ne quittait pas l’appartement dans les jours qui viennent, j’aurais grand plaisir à le relire !

Et la bonne nouvelle : c’est un tome 1 (même s’il se suffit à lui-même) donc il y aura une suite… Encore une que je vais attendre avec impatience.

Jelisdesautoedites

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.