Un triangle presque amoureux

L’un des avantages d’être deux à rédiger des chroniques pour ce blog, c’est qu’aujourd’hui, nous vous proposons notre première chronique commune ! Nous avons toutes les deux lu L’auréole d’Amélia Varin. Nous remercions l’auteur et Art En Mots éditions pour ce Service presse et  voici nos avis à toutes les deux :

L’avis d’Emylee

Ah l’amour … Cet état à la fois si bon, si excitant et parfois tellement compliqué !

« l’Auréole », c’est l’histoire d’un triangle presque amoureux.

Sébastien tombe amoureux de Ludia une jeune femme au teint de poupée de cire. Mais Ludia lui présente Marciella, une superbe femme avec qui elle est en union libre depuis 7 ans. Ludia aime Marciella, mais elle aime Sébastien aussi. Pour Sébastien, l’excitation de voir leur deux corps de femme faire l’amour laisse rapidement place à la jalousie et l’incompréhension.

Est ce qu’il acceptera de rester dans ce triangle par amour ? Ludia dans un dernier élan lui dit ces quelques mots tellement vrais :

« L’amour n’est pas quelque chose que l’on commande, quelque chose que l’on décide. Il nous tombe dessus et tout ce que l’on a à faire c’est accepter. Je sais que c’est compliqué, étrange et particulier, mais c’est ma vie, ma vision de l’amour et j’aimerais la partager avec toi. » 

J’ai tellement aimé cette courte nouvelle !

Ceux qui me connaissent bien, connaissent aussi mon ouverture d’esprit. Pour moi, une personne peut -être attirée sexuellement ou même amoureuse de plusieurs personnes à la fois. L’amour est tellement grand et vaste… Pourquoi s’en tenir à un seul individu et ainsi se restreindre et se frustrer ? Chaque personne avec qui vous faites l’amour ou avec qui vous restez en couple vous apporte quelque chose, vous complète …

Parler de polyamour n’est pas évident, par peur du jugement des gens trop ancrés dans leurs mœurs, mais écrire sur ce sujet est encore plus compliqué !

Alors je remercie Amélia l’auteure de cette nouvelle, pour cette belle histoire. Merci d’avoir osé, merci d’avoir écrit aussi bien sur un sujet qui me passionne. Ça me donne presque envie d’en écrire la suite !

L’avis d’Edwige

Quand Amélia nous a proposé un service presse sur une romance polyamour, je n’ai pu résister ! Le polyamour, pour moi, c’est une évidence alors j’étais curieuse de voir comment serait traité le sujet dans cette nouvelle. La réponse tient en un seul mot : Douceur. Pour moi, c’est vraiment ce qui ressort le plus de cette lecture.

Vous voyez cette couverture ? 

Et bien je trouve que l’ensemble de la nouvelle lui ressemble : un peu floue, presque froide mais, avant tout, très douce.

J’ai adoré ce récit même si, personnellement, je ne ferais pas les choses comme Ludia.

Ce texte transpire l’amour et la liberté. Pour cela, je l’ai aimé.
Ce texte ouvre des portes peu habituelles. Pour cela, je l’ai aimé.
Ce texte est une ode à la beauté. Pour cela, je l’ai aimé.

Merci Amélia pour l’avoir imaginé et l’avoir partagé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.