• Les histoires de sorcières, vampire et loups-garous peu banales
  • Quelques scènes violentes et de sexe
  • Quand le quatrième mur est brisé
  • Une histoire dépourvue de magie
  • Un roman classique
  • Une trame calme sans trop de rebomdissements

Chronique détaillée

Je me baladais à la foire du livre de Bruxelles lorsque mon regard fut accroché par une couverture superbe. Les personnes présentes au stand, sympathiques et souriantes, m’en dirent quelques mots et j’en fus séduite. Ni une ni deux le voilà dans ma PAL (Pile A Lire). Mon premier achat à cette foire du livre que je ne regrette absolument pas. Ce fut un sacré coup de cœur ce livre. Je ne voulais pas que cette histoire finisse.

Non seulement les personnages sont attachants, mais l’héroïne a le sens de l’humour et un caractère bien trempé, à la limite des insultes…Limite que, parfois, elle franchira.

J’aime beaucoup le fait que de temps en temps l’auteur brise le quatrième mur. Ce n’est pas le premier livre d’elle que je lis et c’est ce qui m’avait aussi séduite lors de ma précédente lecture ainsi que l’originalité des aventures qu’elle écrit.

En outre, on débarque vraiment dans un univers fantastique génial. Elle découvre qu’elle est une sorcière, pas simplement une sorcière, mais une cheffe de clan. Mais malgré ça elle ne dompte pas ses pouvoirs directement, elle a un entraînement et j’apprécie que même si elle a de grands pouvoirs ils ne lui sont pas acquis directement.

L’évolution d’Erika est subtile au début et puis le cercle infernal s’enclenche, tout va se passer très vite. Elle va subir pas mal d’épreuves tout au long de l’histoire qui vont la forcer a gérer des choses qu’elle ne voulait pas. Son tempérament de feu, a foncer et réfléchir après, ne l’aidera pas toujours.

J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires qui ont chacun leur importance et le fait que des gens si banals aient une place de ce livre … Mais je ne vous en dirai pas plus.

Évidemment qui dit sorcière, vampire et loup-garou dit sexe, et bien là pour le coup les scènes de sexe ne m’ont pas dérangée outre mesure, car elles ne sont pas prédominantes dans ce livre. Je me suis bien trop souvent retrouvée avec des livres de vampire où il n’y a que 50 pages d’histoire et 150 pages de scènes de sexe. Ici, ce n’est pas le cas. J’ai l’impression que l’auteur a réussi à trouver le bon dosage entre scène de sexe, d’action et de réflexion.

509 pages, c’est longs me direz-vous… en bien non car l’histoire se développe très vite et on n’a pas le temps de s’ennuyer, l’idée de poser le livre ne m’a même pas effleurée l’esprit, j’en ai même oublier de manger une fois car j’étais trop plongée dedans.

Le petit plus qui m’a conquise définitivement se sont les petits dessins simplistes au début de chaque chapitre. Des petits personnages en bâtons qui m’ont bien fait rire. Qui parfois ont spoilé le chapitre, mais en général quand ça a spoilé, c’est parce qu’on sait déjà ce qu’il va se passer.

Informations complémentaires

Titre :

Blood witch, l'intégrale
Auteur :
Léna Jomahé
Genre :
Fantastique
Éditeur
Plumes blanches
Nombre de pages :
509

Ah merde !
Encore un !
Bon alors ? Oui, c’est à toi que je parle, là ! Tu crois vraiment avoir les reins suffisamment solides pour découvrir mon histoire ? J’en suis pas si sûre, moi !
Si je te dis que je suis une sorcière dans un monde timbré avec des vampires et des loups-garous en autre chose, toujours partant ?
Bien ! Comme tu voudras.
Alors vas-y, prends-le ce bouquin, installe-toi confortablement et surtout, amène-moi un verre de tequila.

Née en 1978 à Grenoble, Léna Jomahé a eu pendant plusieurs années la bougeotte. Après quelques allers-retours entre Bordeaux et la Martinique, elle a décidé de déposer définitivement ses valises dans le sud-ouest de la France, en 2013. Très grande passionnée des lectures de l’imaginaire depuis son plus jeune âge, elle a toujours rêvé d’écrire. En 2013, elle décide de se jeter enfin à l’eau. Ce sera la naissance de sa première saga Les Oubliés – Tome 1 : Derniers Jours. Blood Witch, sa seconde saga, sortira courant 2019.
Avec les pieds sur terre et la tête dans les nuages, son imagination toujours en ébullition la met à rude épreuve, ses doigts brûlent de nouvelles histoires à coucher sur son clavier et elle aimerait disposer de journées de cinquante-trois heures et vingt-huit minutes exactement afin de pouvoir se consacrer à toutes sans exception.

Source

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

2 thoughts on “Blood Witch”

    1. #teamvraifin certe elle est moins glamour mais surtout elle est loin d’être banale. Je me souviens de notre première rencontre où j’avais acheté la duologie les oubliés où vous m’aviez dit que certains lecteurs vous en voulais ^^ et bien je comprends mieux maintenant pour les deux histoires 🙂 mais je reste sur la vraie fin 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.