La Malencontre

Est-ce que je crois aux malédictions, à la poisse, aux sorcières, et même au Diable ?

Au risque de vous paraître totalement barrée, et ce, lors de ma toute première chronique, je vous répondrai que oui !

Ce monde me fascine depuis longtemps.

Malencontre m’a donc tenue en haleine du début à la fin. Certes, parfois, l’histoire bifurque et il nous faut donc faire un peu de gymnastique neuronale, mais ça ne m’a que très peu gâché mon envie de savoir la suite !

Tout était rassemblé pour me plaire : une écriture simple, un parlé franc, des gros mots, des sortilèges, et même du sexe ! Ce que j’affectionne le plus quand je découvre un livre : pouvoir m’identifier assez facilement à un personnage ou tout du moins créer un lien avec lui ! Et ici, le style d’écriture s’y prête ! Des mots simples mais qui font mouche ! Les personnages sont attachants, cela pourrait être moi ou même vous !

L’écriture fluide y est aussi pour beaucoup dans le fait que ce livre m’ait plu : écrire comme on pense, sans forcément chercher à utiliser des mots compliqués, et écrire crûment sans en rougir, c’est le cocktail gagnant pour moi !

Nicolas, l’auteur, nous transporte dans un monde parallèle où se mélangent feu follets, diableries, et cette fameuse « malencontre » !

Pourtant, du côté pile, la vie réelle, tout parait plus que normal, Joseph est un simple vendeur de bijoux à domicile, homme plutôt banal, il vit une vie des plus simple ; jusqu’à qu’il rencontre « par hasard » une jeune femme mystérieuse, si belle et pourtant assez flippante ! Joseph va voir sa vie se compliquer avec un peu trop de malchance, même ses rêves sont bien plus sombres, plus perturbants …

Lorsque le côté face fait surface, rien n’est plus pareil, tout parait bizarre, mais à la fois tout s’explique ! Joseph est atteint par la « malencontre » !

« Malencontre » : même ce mot est empli de mystère !

Si vous souhaitez vous procurer ce livre afin d’en savoir plus, inutile de vous ruer dans votre librairie préférée. Nicolas ne l’a édité qu’à une centaine d’exemplaire ! Je suis d’ailleurs flattée d’être l’une de ces cents personnes à avoir eu l’honneur de lire les presque 400 pages de cet ouvrage !

Ce livre est donc disponible auprès de l’auteur sur sa page facebook : https://www.facebook.com/nicolas.kempf.auteur/

Merci à vous d’avoir lu ma toute première chronique. J’espère qu’elle vous aura donné envie d’en savoir plus sur ce livre.

A très vite pour un nouveau livre !

Emylee

 

 

Laisser un commentaire