Un Polar Cozy en Normandie !

Bienvenue à Tarteville sur mer, petite ville normande au pied des falaises, où les habitants ne soupçonnent pas une seconde que le mal rôde…

Charlotte Latourette, revenue au pays, tient depuis trois ans La Pompadour, un petit restaurant coquet au bord de la faillite. Un soir d’hiver, elle découvre un cadavre sur un banc de la plage.
Elle n’en croit pas ses yeux. Serait-elle témoin d’un crime ?
Mort naturelle ou homicide ? Le gendarme Valentin Pignal, enquêteur débutant, est sommé de mener l’enquête en dix jours sans aucune piste. Devant l’absence d’indices et de preuves, il se tourne vers Charlotte, l’amateur.
Va-t-elle être à la hauteur de ce nouveau défi ? Épaulée par sa grand-mère chérie, va-t-elle résoudre le mystère de ce meurtre odieux et sauver son restaurant ?

Adele Prince est née, d’une mère normande et d’un père écossais, au Havre où elle a grandi.
À l’âge de 25 ans, elle est partie vivre à Londres. Ville dans laquelle, elle est aujourd’hui bibliothécaire après avoir été cat-sitter, assistante d’un détective privé, professeur de français et libraire… Férue de polars cosy, d’enquêtes, de séries cosy mysteries, de poésie et de cuisine, elle a eu envie de se lancer et d’écrire une série cosy crime, Les enquêtes de Charlotte Latourette.

Chronique détaillée

Aujourd’hui, je vous présente MEURTRES-FRITES à la crème, roman d’enquête d’Adèle Prince que je remercie pour ce service presse.

Je ne sais pas vous, mais perso, le titre et le résumé m’ont donné l’impression que j’allais beaucoup me marrer en lisant ce livre ! Or, je dois avouer que, même si j’ai souvent souri, je m’attendais à plus d’éclats de rire.

Pourtant, l’histoire est entrainante et Charlotte, le personnage principal, a un côté légèrement décalé qui la rend vraiment attachante. J’ai aussi trouvé particulièrement intéressante la façon dont elle choisit de gérer son restaurant, privilégiant la qualité, l’originalité et les produits frais et locaux plutôt que de répondre à la demande la plus courante. Sans insister sur le sujet, ça souligne les problématiques environnementales.

De plus, même si Charlotte traverse des difficultés, elle garde une approche constructive des choses, ce qui rend l’ensemble du récit optimiste. Personnellement, ça m’a fait du bien de baigner dans cette ambiance positive et dynamique le temps de cette lecture.

Par ailleurs, la relation qu’elle entretien avec sa grand-mère est touchante et m’a donné envie que cette dernière ait une place un peu plus importante dans les prochains tomes pour mieux la découvrir.

J’ai également apprécié le regard porté sur la petite ville de Normandie de Tarteville sur mer. En effet, cette ville fictive représente pour moi tous ces lieux de villégiature rythmés par les saisons touristiques. J’ai retrouvé certaines des problématiques rencontrées par les commerçant et restaurateurs du village de montagne où je passe mes vacances depuis ma naissance.

Pour finir, l’écriture est efficace, agréable et facilement accessible. De plus, le récit est dynamique et court. Du coup, les pages ont défilé sans que je m’en rende compte. Cependant, je regrette un peu le dénouement que j’ai trouvé un peu trop rapide et qui ne m’a pas semblé très réaliste, bien que particulièrement cocasse.

Je n’ai pas été captivée au point de ne pas pouvoir poser le livre, mais j’ai vraiment eu plaisir à le lire.

Nuage de mots pour MEURTRES-FRITES à la crème

Informations complémentaires

Titre : MEURTRES-FRITES à la crème
Série :
Les Enquêtes de Charlotte Latourette, un cosy mystery t. 1
Auteur :
Adèle Prince
Genre :
Policier cosy
Nombre de pages :
220

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.