Titre : ​Au service de sa majesté la Mort – Tome 1 : L’ordre des revenants
Auteur : Julien Herveux
Genre : Fantasy
Éditeur : Castelmore
Nombre de pages : 310

« Savez-vous pourquoi personne n’échappe à la Mort ? Parce que ses services sont les meilleurs. »

Londres, 1887. Prise dans le carcan de la société victorienne, Elizabeth, jeune journaliste indépendante, n’a d’autre choix pour exercer son métier que de passer un accord avec un journaliste qui lui sert de nom de plume. Un accord funeste : quand ce dernier est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, devenue gênante, est sommairement abattue…
… pour se réveiller dans sa propre tombe.

Commence alors pour elle une toute nouvelle « existence ». Sous la surveillance d’un étrange chaperon, Elizabeth rejoint, à son corps défendant, les rangs des Revenants, des morts-vivants chargés de traquer ceux qui tentent de repousser la venue de leur dernière heure.
Elle œuvre désormais pour le compte de Sa Majesté la Mort elle-même, une activité bien loin du repos éternel…

Julien Hervieux est né en 1984. Passionné d’histoire, il a commencé sa carrière en enseignant cette matière, et continue aujourd’hui encore à donner des conférences sur le sujet. Mais sa passion première, ce sont les histoires. Raison pour laquelle il s’est mis à en écrire ; il vit désormais de sa plume.

Avec Au service de Sa Majesté la Mort, il se plonge dans ce qu’il préfère : les univers noirs où l’action se déroule dans les ombres, à la frontière de notre champ de vision.

Et, comme nombre de ses personnages, il est aisément corruptible : on dit qu’il aimerait le chocolat aussi noir que ses histoires.

Il y a déjà un moment que j’avais reçu ce livre dans ma box livresque mille et un livre, mais ça y est, je m’y suis mise et je l’ai lu en une journée. Je n’arrivais plus à le lâcher.

Donc on suit la vie d’Elizabeth, journaliste qui écrit au nom d’un autre, car une femme journaliste dans Londres de 1887 ce n’est pas possible. Mais voilà que le jour où celui pour qui elle écrit décide de se remettre aux investigations, ils meurent assassinés tous les deux. Mais elle se relèvera de sa mort, ou plutôt Duncan Turner va la sortir de sa tombe. Rien qu’à ce moment-là, c’était fini pour moi : j’étais à fond dans le livre. Je voulais comprendre pourquoi elle revient du Styx.

On va donc la suivre dans sa soirée de retour à la vie, où Duncan ne lui donnera que le minimum d’information : ils doivent tuer des trompent-la-mort, car ils sont au service de sa majesté la Mort.

Je trouve que les sentiments que subit Elizabeth sont très juste : et oui elle est choqué et refuse de tuer. Et tout au long de ce roman, on est dans la justesse des sentiments et réaction de chacun des personnages.

Après cette soirée mouvementée et choquante elle rencontre enfin Iseult, la chef des revenants de Londres, avec Hank son serviteur et Beatrix. Elizabeth va subir sa cérémonie d’intégration et avoir quelques réponses, mais pas toute. Et oui, la pauvre a du mal à tout assimiler, sa vie et sa famille lui manques.

On va découvrir petit à petit les capacités, les secrets et l’utilité des revenants en même temps qu’Elizabeth.

L’écriture est fluide, les chapitres cohérents et pas trop longs. L’histoire a un rythme soutenu, mais sans pour autant oublier les besoins importants du lecteur pour suivre toute l’histoire. J’ai hâte de pouvoir lire le tome 2.

  • À lire si vous aimez
  • À éviter si vous cherchez
  • Les histoires de morts
  • Les séries de romans
  • Le Young Adult
  • Un roman réaliste
  • Un roman sans amour
  • Une histoire longue et complexe

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.