• La nature
  • Les livres qui ouvrent à une réflexion
  • Les thrillers psychologiques
  • Les personnages caricaturaux
  • Lire pour vous reposer
  • Les histoires sans accrocs.

Chronique détaillée

Je me suis rendue le 17 mai à une séance de dédicaces d’Olivier Norek à la librairie Grangier de Dijon, impatiente de rencontrer celui qui s’affiche sur le groupe de mordus de thrillers comme le nouvel auteur montant. J’ai découvert l’autre auteur présent ce jour là. Et j’ ai craqué et suis sortie avec son dernier roman dédicacé.

Voilà comment je me suis retrouvée avec Cataractes de Sonja Delzongle dans les mains. Parce que l’autrice m’a donné envie de la découvrir. Parce qu’elle a mis ses origines serbes dans ce livre, parce qu’elle m’a envoutée en parlant de son roman. Je marche souvent au feeling. J’ai bien fait de m’écouter.

Ce livre est un coup de cœur. L’écriture est recherchée. Chaque détail du lac de Zavoï est répercuté, intensifié, les Balkans s’offrent au lecteur dans toute leur splendeur et leur naturel. J’ai découvert ce pays à travers ce livre. La guerre contre le Kosovo, les meurtrissures récentes, l’emprise de l’Ex-URSS, … Comme toujours, je me suis depuis lancée à corps perdu dans la découverte de cette région européenne.

Ce roman est le récit d’une catastrophe passée dont les répercussions se font sentir au présent. Sonja Delzongle a grandi, comme moi, à Dijon, et elle décrit un lac, né d’un glissement de terrain et devenu réserve hydroélectrique. Je ne peux pas m’empêcher de voir le lac de Vouglan dans ses descriptions, son clocher immergé, son village détruit au nom du confort moderne. Elle nous met en garde contre les dangers de l’Humain face à la nature. Ce roman est empreint d’une conviction écologique et climatique, sans être moralisateur.

J’ai beaucoup apprécié les personnages, tellement insaisissables. Jan, Vladimir, Djol, Marija et la Montagne. Parce que la Nature tient le rôle principal de ce thriller.

Merci à la librairie Grangier d’avoir organisé cette séance de dédicaces grâce à laquelle j’ai pu découvrir une nouvelle autrice au talent incontesté.

Informations complémentaires

Titre :

Cataractes
Auteur :
Sonja Delzongle
Genre :
Thriller, policier
Éditeur
Denoël
Nombre de pages :
400

Il y a quarante ans, le petit Jan Kosta, trois ans, a été l’un des rares survivants de la terrible catastrophe de Zavoï. Lors d’un gigantesque glissement de terrain, ce village des Balkans a été littéralement englouti sous des torrents de boue. Sauvé par son chien qui l’a traîné, inconscient, hors de l’eau fangeuse, Jan a perdu toute sa famille. 
Devenu hydrogéologue, Jan reçoit un coup de fil alarmé d’un ami ingénieur. Il se passe des choses étranges dans et autour de la centrale construite sur les flancs de la montagne de son enfance. Les gens ont des comportements imprévisibles, parfois violents. Les moines du monastère voisin ont tous disparu, et les bâtiments délaissés accueillent désormais un institut psychiatrique. 
Vladimir demande à Jan de venir étudier les faits. Que le mal vienne de la centrale, de la montagne ou des hommes, si un nouveau drame est sur le point de se produire, seul un survivant de Zavoï aura une chance de pouvoir tout arrêter.

Née en 1967 d’un père français et d’une mère serbe, Sonja Delzongle a grandi entre Dijon et la Serbie. Après un DEUG en Langues et Lettres Modernes, elle s’attaque au concours de l’École des Beaux-Arts de Dijon et obtient un diplôme au bout de six ans. Elle peint et expose durant une quinzaine d’années, puis devient journaliste en presse écrite à Lyon…

Après l’écriture d’une nouvelle devenue depuis un roman court, La Journée d’un Sniper, elle publie un premier thriller À titre posthume, puis Le Hameau des Purs, en 2011.

La lecture d’ouvrages sur les serials killers, combinée avec sa passion pour le continent africain, également visible sur ses toiles, l’incite à s’engager dans l’écriture de son roman Dust qui paraît en 2015 chez Denoël. L’ouvrage connait un succès éditorial et public. En 2016, paraît Quand la neige danse, toujours chez Denoël, qui met également en scène la profileuse Hanah Baxter et dont l’action se passe non plus au Kenya mais dans le froid nord-américain. Récidive paru en 2017 nous offre une troisième enquête…

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.