Contre vents et marées

Titre : Contre vents et marées
Auteur : Audrey Martinez
Genre : Romance
Éditeur : Auto-éditée
Nombre de pages : 350

Jack a une vie familiale chaotique. Sa mère, Cécile, est en dépression depuis un an. Le jeune homme se débat pour survivre, malgré la violence, l’alcool et la solitude.
Jusqu’au jour où il rencontre la sublime et douce Marta. Le destin a décidé de lui donner une chance de s’extirper de ce quotidien destructeur. Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille et les épreuves vont se succéder au point de compromettre leur avenir.
Parviendront-ils à s’aimer contre vents et marées ?

Source

C’est dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus que je lis ce quatrième ouvrage de la catégorie Romance.

Je vais commencer par les deux petits points qui me chiffonne, comme ça, ensuite, je pourrais les oublier ! J’ai trouvé qu’il y avait quelques incohérences qui, bien que l’action se passe en France, m’ont donné l’impression de me retrouver dans une série américaine pour adolescents. Peut-être aussi que ça vient d’une impression que les situations inextricables se résolvent un peu « trop » facilement.

J’ai aussi trouvé dommage que les mères aient toutes deux des rôles négatifs alors que les pères semblent tous deux presque parfaits… Et si on ajoute l’épicier qui vient plusieurs fois en aide à nos tourtereaux, ça laisse avec un seul personnage féminin positif, celui de Marta.

Bref, une fois dépassée ces petites gênes, le roman m’a plutôt plu même s’il ne me laissera probablement pas un souvenir impérissable. Je l’ai trouvé très facile à lire. La plume est agréable et entraînante. Je me suis laissée emportée dans les nombreux rebondissements avec enthousiasme. Les pages se sont enchaînées sans la moindre difficulté.

Bien que jeunes, les deux héros sont bousculés par la vie. Pas de la même façon, pas dans les mêmes proportions, mais ils en ont bavé et ils en bavent encore, chacun à sa manière. Cependant, même s’ils se sentent, par moment, dépassés par leur destin, ils arrivent à en reprendre les rennes. Ils ne se complaisent pas dans les situations difficiles, mais luttent pour s’en sortir. J’apprécie leur force de caractère.

J’ai retrouvé, chez Marta, la révolte que j’ai pu sentir en moi à la même période de ma vie. Je me suis reconnue en elle sur certains aspects et, notamment, sa relation à sa mère (même si celle que j’entretiens avec la mienne est bien moins conflictuelle).

J’ai aussi apprécié le traitement de la dépression de Cécile. On sent bien que Jack n’est pas capable de comprendre vraiment son comportement. Il est désemparé et se sent impuissant face à la douleur de sa mère. Mais au final, l’histoire démontre que toute la bonne volonté et tout l’amour qu’il lui apporte ne peuvent rien y changer. Seule Cécile peut s’aider à aller mieux. Aussi, parfois, vaut-il mieux renoncer à vouloir tout régler pour l’autre, mais le laisser se confronter à la réalité de sa situation.

Toutefois, même si l’œuvre traite de sujets graves, c’est avant tout une jolie histoire d’amour. Peut-être que la jeunesse des concernés explique ce sentiment d’urgence d’aimer. Ou, peut-être, que l’amour peut frapper à tout âge. En tous cas, l’histoire de Jack et Marta se révèle petit à petit dans la tendresse et la confiance. Même si la passion les anime, on sent que leur attachement ne se limite pas au désir. Et ça aussi, je trouve que c’est appréciable dans une romance.

Amour Tendresse Affection Dépression Alcool Violence Manipulation Maladie Père Mère Épicier Pâtisserie Restaurant Lycée

  • À lire si vous aimez
  • À éviter si vous cherchez
  • Les romances young adult.
  • Les nombreux rebondissements.
  • Les héros qui font face à l'adversité
  • Une romance adulte et mature.
  • Des personnages féminins positifs.
  • Des situations crédibles et authentiques.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 






Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.