• Les styles variés
  • Les séries de romans
  • La littérature pour adolescents
  • Une série sans aventures
  • Du réalisme sans magie
  • De l’amour

Chronique détaillée

Personnellement, j’ai commencé le tome 1 par simple curiosité et j’ai complètement accroché. En moins d’une semaine, j’ai lu les 3 tomes.
Ils sont complètement dissociables les uns des autres, mais c’est plus simple de les lire dans le bon ordre.
Ce que j’ai adoré dans cette série, c’est qu’il y a pleins de références d’autres livres que j’ai évidemment noté pour mes futures lectures. Mais aussi le fait que, dans le premier volume, Elizabeth découvre le « dépôt d’objets empruntables » de la ville de New York et dans le tome 2, Léo fait la même découverte sans que cela génère un sentiment de redite. Lorsque j’ai commencé le deuxième opus, je me suis dit : « Mince, on va revivre les mêmes explications et même tests que le tome 1 ca va être une sacrée répétition » et bien pas du tout. Nous avons des personnages du tome un qui sont repris dans le tomes deux et des personnages du tome un et deux qui se retrouve dans le tome 3.
C’est très bien ficelé car non seulement il n’y a pas de grosses répétitions (car inévitablement, il y en a de petites) mais surtout chaque tome est très différent, puisque, comme leur titre l’indiquent, le premier fait référence aux contes de Grimm le second fait référence en grosse partie à H.G. Wells et d’autres auteurs de science fiction et le tome 3 fait référence à différents auteurs d’horreur-épouvante classique.
Les aventures et les explorations de chacun des héros sont aussi une aventure pour nous. Un autre aspect qui m’a beaucoup plu c’est que j’ai retrouvé tout ce que j’aime dans la littérature : magie de contes de fées, science fictions, mais pas trop tordue et fantômes.
Il y a une histoire d’amour assez importante dans le tome 1 sans pour autant qu’elle prenne une importance primordiale, puis une autre aussi dans chacun des deux tomes suivant, mais de moins en moins présente et j’adore ça puisque je ne suis pas fan d’histoire d’amour.
Il y a aussi quelques notes d’humour évidemment et ça, c’est non négligeable quand on voit le parcours de chacun des protagonistes.

Informations complémentaires

Titre :

  • Tome 1 : La malédiction Grimm
  • Tome 2 : L'expédition H.G. Wells
  • Tome 3 : Le cauchemar Edgar Poe
Auteur :
Polly Shulman
Genre :
Fantastique
Éditeur
Bayard
Nombre de pages :
  • Tome 1 : 509
  • Tome2 : 366
  • Tome 3 : 351

Empruntez la magie… si vous l’osez !

Elizabeth peine à s’intégrer dans son lycée. Alors, quand son professeur d’histoire lui propose un petit job dans une bibliothèque, elle se dit que ce sera l’occasion de faire des rencontres. Après un entretien pour le moins étrange, la voilà engagée. Elle s’aperçoit aussitôt que le Dépôt n’est pas une bibliothèque ordinaire : pas un seul livre à l’horizon, uniquement des objets. Mais surtout, un mystère plane au sujet d’une collection située au sous-sol et dont personne n’accepte de lui parler : la Collection Grimm. Elle abrite des objets de contes de fées – les bottes de sept lieues, le miroir de Blanche Neige… Quelques-uns disparaissent, et un étrange oiseau géant rôde autour… Quel secret cache cette Collection Grimm qui semble déchaîner les passions ?

Jouez avec le temps… si vous l’osez !

Alors qu’il travaille dans sa chambre, Leo voit surgir un minuscule engin, piloté par une jeune fille dont il tombe aussitôt sous le charme… et, à la place du passager, une version de lui-même en miniature ! Avant de disparaître, son mini-lui lui apprend qu’il vient du futur et lui conseille de lire La machine à explorer le temps de H. G. Wells. Dès lors, Leo n’a qu’une obsession : comprendre ! Ses pas le mènent bientôt vers le Dépôt d’Objets Empruntables de la Ville de New York, extraordinaire bibliothèque n’accueillant que des objets qui ont un jour marqué l’histoire ou la littérature. Et si ses rayonnages cachaient une authentique machine à explorer le temps ?

Côtoyez l’épouvante…Si vous l’osez !

Au lycée, Susannah est surnommée « Sukie la Bizarre ». Il faut dire qu’elle vient d’emménager dans le manoir de sa grand-tante réputé hanté… et qu’elle est constamment suivie par le fantôme de sa sœur Kitty, décédée des suites d’une maladie. Depuis ce drame, ses parents ont perdu leur emploi ; voilà pourquoi ils se sont installés chez la vieille tante Hepzibah et pourquoi le père de Sukie doit vendre des objets au marché aux puces. Un jour où elle l’aide, un homme étrange aborde la jeune fille : il lui propose 150 dollars pour un vieux balai qui n’est pas à vendre. Quelque temps plus tard, deux jeunes gens ont la même requête : il s’agit d’Elizabeth et Andreas, qui travaillent au Dépôt d’Objets Empruntables de la Ville de New York. Cette extraordinaire bibliothèque n’accueille que des objets ayant un jour marqué l’Histoire ou la littérature. Or, Elizabeth est très intéressée par le manoir où vit Sukie, car il a été le théâtre d’une ancienne légende. Peut-être y reste-t-il des choses qui auraient leur place dans l’annexe Edgar Poe, spécialisée dans les romans fantastiques et d’horreur ? Sukie, intriguée, se renseigne sur cette fameuse légende : elle est extrêmement sombre, et il y est question d’un trésor disparu. Voilà qui pourrait régler les problèmes financiers de la famille… à condition que l’histoire ne soit pas fictive. C’est du moins ce que pense Sukie jusqu’à ce qu’elle pénètre dans le Dépôt et découvre que les merveilles qui y sont entreposées ont les mêmes pouvoirs que dans les romans dont elles sont issus…

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-les sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.