Profonde insoumission

Bonjour à tous,
Aujourd’hui je vais vous parler d’un gros kiff lecture !
Lors des sélections du Prix des auteurs inconnus, certains de mes favoris n’ont pas été sélectionnés parmi les finalistes. Mais j’ai pu choisir l’un d’entre eux comme coup de cœur personnel. Il s’agit de l’ouvrage de Grégory Covin : Le nouveau règne aux éditions Mots & Légendes
L’auteur m’a alors gentiment fourni son ouvrage et je l’en remercie sincèrement.

En effet, les 10 premières pages qui servaient de référence pour la sélection m’avaient totalement emballée grâce à une plongée directe dans l’action et un aspect résolument épique !

Dans un monde qui n’appartient pas encore à la race humaine, N’Hil est en quête d’un antidote pour sauver l’homme qu’elle aime. Elle s’allie ainsi à Aséphyr, serviteur du roi Daran, afin d’obtenir les renseignements qu’elle recherche. En contrepartie, elle doit rejoindre la garde personnelle de la reine Fiona, l’épouse du roi, pour tenter d’assassiner cette dernière. Mais les seigneurs noirs, maîtres du port, sont partout. Et qui sert-elle véritablement ?

Si la toile du complot se referme sur N’Hil, la guerrière n’est pas sans ressource. Une entité, lovée dans ses entrailles et cherchant à prendre le contrôle de son être, lui octroie une résistance hors norme.  Mais, sur cet échiquier du pouvoir, ses talents sont sans commune mesure avec le jeu des créatures qui remplacent peu à peu les pions humains par leurs propres pièces.

[…]

Source

J’ai maintenant lu l’ensemble de ce roman et je suis toujours aussi emballée, si ce n’est plus ! Grégory Covin a su me captiver du début à la fin.

Un ouvrage d’ambiance

Je doute que le terme cthulhuesque existe mais, pour ceux qui ont lu Lovecraft, je pense qu’il est difficile ici de ne pas penser à cette ambiance glauque et humide. En tout cas, c’est le ressenti que j’ai eu. Avec, peut-être un tout petit peu moins de frissons mais, vraiment, cette sensation pesante que j’ai tant aimé chez le maître, je l’ai retrouvée ici.

Le résultat : une atmosphère noire et lourde nous accompagne du début à la fin de cette œuvre. J’ai adoré !

Politique et rébellion…

Vous l’avez peut-être remarqué, je suis, généralement, réceptive aux intrigues politiques. Ici, les choses sont claires dès le départ : il y aura des complots, des trahisons… Et ça se confirme jusqu’à la fin. Pile ce que j’aime !

Ajoutons à ça N’Hil : une héroïne aussi « badass » que traumatisée et amoureuse qui se rebelle contre sa condition et n’hésite pas à trancher dans le vif. J’ai vraiment beaucoup aimé ce personnage résolu dont les doutes n’arrivent pas à faire obstacle à la décision de sauver celui qu’elle aime.

…mais surtout action

Le résultat, c’est de l’action à profusion. Même si le rythme n’est pas aussi intense partout que dans ces 10 premières pages. On passe d’un rebondissement à un autre même aux moments où on ne s’y attend pas.

C’est à se demander comment il peut se passer tant de choses en si peu de pages (130).

A mes yeux, le seul défaut de cet ouvrage, c’est d’être justement trop court… Je suis restée sur ma fin quand j’en ai atteint la dernière page. Mais :

  1. ça peut être un avantage pour ceux qui ont peu de temps pour lire,
  2. l’auteur m’a confirmé qu’il devrait y avoir une suite alors je l’attends avec impatience !
Commandez-le sur :

2 thoughts on “Profonde insoumission

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.