• Un dénouement insoupçonnable
  • Voir les personnages être martyrisés par l’auteur
  • Ressentir de vives émotions
  • A connaître la fin de l’histoire avant le mot final
  • Les personnages simples et lisses
  • Une gentille romance.

Chronique détaillée

Je viens de finir ce livre, il m’a retournée.
Retourné le cerveau, les tripes, le cœur…

Tout est pensé. Chaque détail, chaque mot, chaque personnage, est sculpté, façonné, pour que l’issue soit inattendue. Impossible de deviner jusqu’où Matthieu va torturer ses protagonistes et ses lecteurs.

Blanche veut être mère. Blanche est exceptionnelle. Forte, mutilée, blessée, cruelle, torturée, tortionnaire. C’est une femme hors normes. Sa détermination est sans limite. Mais est-il vraiment possible de dépasser son origine ? Le passé fait-il de nous ce que nous sommes ou est-il fait de ce que nous avons été ?

Rien n’est simple sous la plume de Matthieu, rien n’est acquis. Aucune limite ne peut être imposée. Chaque personnage est complexe, chacun cache son jeu, chacun cache son identité.

L’histoire tourne autour de Blanche, femme adulte et accomplie, au passé torturé, au présent houleux et à l’avenir incertain. Cette lecture est montée comme un jeu de piste, une sorte de jeu du chat et de la souris. Le seul chat, c’est l’auteur, et on peut dire qu’il nous promène d’un bout à l’autre de son roman.

Matthieu Biasotto traite, à travers ce roman, de nombreux sujets intimes. L’enfance, l’abandon, la fidélité (en amour ou en amitié), la maternité, la perte d’un enfant ou le désir d’en avoir un, l’amour, la haine… tous ces thèmes qui peuvent résonner en chacun de nous, et qui m’ont touchée au plus profond, en me renvoyant à mon combat pas si différent de celui de Blanche.

Informations complémentaires

Titre :

Blanche
Auteur :
Matthieu BIASOTTO
Genre :
Thriller psychologique
Éditeur
Autoédition
Nombre de pages :
600

Une coupe de cheveux pour échapper à son passé : une petite fille, avec qui on a joué. Une poupée, que l’on pouvait coiffer. Blanche étouffe ses secrets, compose avec ses faiblesses, ses excès.

Son besoin de contrôle dissimule des cicatrices, sa réussite masque un profond traumatisme. L’injustice en fait une amie protectrice. Sans famille, elle reste une épouse fragile. Et sans racine, elle se sent incomplète, imparfaite. L’abandon l’oblige à vivre par procuration. Blanche désire plus que tout devenir mère.

Et si le destin en décidait autrement ? Entre mensonges et gouttes de sang. Un pied dans sa mémoire, un autre dans son présent. Derrière un voile de dentelles et de tulle… L’enfer l’attend.

Auteur indépendant depuis 2014, édité depuis peu de manière « traditionnelle », j’ai fait le choix d’être libre et de vivre de ma plume. Mon style se veut accessible, parfois rude, souvent existentiel. Je partage ma vie entre peinture et écriture, deux modes d’expression qui se complètent, finalement. Si les couleurs m’offrent un plaisir instantané, mes textes sont un moyen de me connecter au monde, d’entrer dans les vies, dans les cœurs tout en m’amusant comme un enfant. Je crois que cette vie d’artiste me colle à la peau, et je trouve qu’il n’y a pas de métier plus beau.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.