Margaux est une jeune femme de 25 ans, souriante et pleine d’entrain. Avec ses deux meilleurs amis, elle travaille comme rédactrice en chef pour une chaîne de télévision innovante, dirigée par des créateurs du Web. Tout semble lui sourire. Pourtant, son quotidien prend un tournant inattendu lorsque Alexandre, son supérieur hiérarchique, lui refuse un poste de présentatrice, en avançant qu’elle n’a pas le « bon profil », en raison de son obésité. N’acceptant pas la décision de son patron, la jeune femme lui propose un arrangement dangereux, qui pourrait avoir des conséquences désastreuses sur elle, son entourage et sa santé.Quel est le « bon profil » exigé par Alexandre ? Jusqu’où Margaux ira-t-elle pour l’atteindre ? Ses amis parviendront-ils à la sauver d’elle-même ?

Céline Galaell – Le Gall, de son vrai nom – est née dans les environs de Brest, en 1991. Elle commence à inventer des histoires à l’adolescence, d’abord pour son petit frère, puis, plus tard, pour sa fille. En 2017 lui vient l’idée d’Un Pari Risqué, premier volet de la trilogie Changement de Programme ! qui transforme l’écriture en véritable passion et lui amènera de nombreuses pistes pour de nouveaux livres. Romans de société, fantastique, jeunesse, contes… Céline Galaell ne se cantonne pas à un genre unique, et va où la porte son imagination, toujours en essayant de faire le lecteur se questionner sur lui et ce qui l’entoure

Chronique détaillée

J’aimerais commencer cette chronique par d’énormes remerciements à Céline Galaell, d’abord pour m’avoir gentiment proposé son livre en SP, mais surtout pour le contenu du dit livre.

Ceux d’entre vous qui m’ont rencontré le savent, je suis en obésité morbide et je vis plutôt bien ma vie de grosse (oui, je revendique ce mot qui n’est pas une insulte, juste un fait). Or, ce livre aborde le thème de la grossophobie et c’est suffisamment rare pour être souligné.
J’ai particulièrement apprécié que Margaux, le personnage concerné soit, initialement, bien dans ses baskets. Que son poids ne soit, à la base, pas une préoccupation pour elle. Pour une fois, dans un roman, je me suis vue représentée… Pas comme une pleurnicharde jamais contente de son aspect (image courante dans la représentation des gros) et/ou fénéante, mais comme quelqu’un qui vit avec son corps tel qu’il est.

J’ai apprécié aussi que, malgré cet état d’esprit initial, Margaux se retrouve confrontée à la réalité de la grossophobie. Sa réaction permet à l’autrice de traiter d’un autre sujet préoccupant : celui des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA). Je n’y ai pas été confrontée de manière aussi poussée, mais j’ai trouvé que la question est vraiment bien traitée. Le cheminement de pensées de Margaux est montré d’une manière qui pourrait paraître logique si elle ne menait pas à une mise en danger. J’ai eu l’impression que ça pouvait être le cheminement de grand nombre des personnes concernées. Je pense que chacun peut réagir à sa façon, mais le livre m’a énormément fait penser à un reportage que j’ai vu et qui relatait le même genre de situation. Du coup, ça a ancré l’histoire dans la réalité. Cette histoire pourrait être l’histoire de beaucoup de monde.

Mais, en plus d’être une histoire sur la grossophobie et les TCA, ce livre est surtout une très belle histoire d’amitié. Une amitié durable, naturelle, profonde entre Margaux et ses deux colocataires. On y ressent bien toute l’inquiétude qui monte chez eux au fur et à mesure que Margaux sombre dans la maladie, mais aussi toute la difficulté de définir à quel moment il devient important d’intervenir pour l’aider. Là aussi, Céline Galaell a su trouver les bons mots, décrire les sentiments et appréhensions de chacun

Bien que très engagé, ce livre ne présente pas de revendications contre la grossophobie. Il ressemble plus à un témoignage, un morceau d’une vie presque banale. Je trouve que ça donne d’autant plus de force aux messages diffusés.

Cette chronique est vraiment compliquée à écrire pour moi parce que le sujet me touche de près. D’ailleurs, j’ai dévoré le livre il y a plusieurs semaines, mais il m’a fallu du temps pour le digérer et surtout trouver les mots pour en parler. Je ne voulais pas donner l’impression d’être de parti pris, mais en fait, je le suis forcément… Vous l’aurez compris, ce livre est, pour moi, une grande réussite. Je ne saurai jamais suffisamment remercier l’autrice de m’avoir incluse dans son histoire, moi et tous les gros. Pour une fois, je ne me suis pas sentie jugée. Je me suis sentie soutenue.
Être représentée dans un livre telle que je me sens et, en plus, y avoir le rôle principal est une première pour moi et c’est pour ça que ce roman est très important pour moi. Je ne saurai jamais suffisamment remercier son autrice.

12 nuances de chroniques

En complément de mon avis, je vous propose mon évaluation selon l’échelle de Suzanne Marty

DifficultéCe livre convient à un large public de langue française
Ennui J’ai dû terminer ce livre pour pouvoir m’endormir
Vérité L’auteur.e prend ses lecteurs pour des adultes
Style J’ai remarqué le style de l’autrice
Éthique La plupart des idées défendues dans ce livre sont estimables
Originalité Cette histoire diffère en grande partie de celles que j’ai déjà lues
Enrichissement intellectuel J’ai énormément appris en lisant ce livre
Stimulation émotionnelle Ce livre m’a profondément émue
Impact sur le moral Ce livre a eu un impact extrêmement positif sur mon moral
Nocivité amoureuse Les relations de couple semblent à peu près réalistes
Humour Ce livre m’a fait sourire plusieurs fois
Succès J’ai lu tous les livres de l’auteur.e et/ou me suis abonné.e à son blog pour
ne pas rater le prochain

Gardez à l’esprit que ces indicateurs ne reflètent pas la valeur du livre sur ces différents aspects mais seulement mon opinion.

Informations complémentaires

Titre : Changement de programme ! Tome 1 : Un pari risqué
Auteur :
Céline Galaell
Genre :
Réaliste
Éditeur
Autoédition
Nombre de pages :
280

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.