L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.
L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.
L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Chronique détaillée

Il y a tout juste deux heures, j’ai terminé le dernier Grimaldi, le fameux « Et ne dure que les moments doux ». Je vous écriS donc cette chronique « à chaud » et les yeux encore détrempés.

Habituellement, j’attends patiemment de trouver les livres que je veux lire en format de poche, car honnêtement ma pile à lire est devenue un vrai budget. Mais, je n’ai pas pu résister. Il était là, dans le rayon « nouveauté » du coin livre de mon supermarché. Ce beau bébé de presque 350 pages me faisait de l’œil.

Ayant déjà lu, deux livres de Virginie Grimaldi et ayant entendu beaucoup de bonnes critiques sur son petit dernier, je me le suis offert. Et vraiment, je ne suis pas déçue. « C’est une valeur sûre les Grimaldi » m’a-t-on dit un jour, mais à ce point je n’aurai jamais imaginé !

Je pense n’avoir jamais autant pleuré et ri (parfois les deux en même temps !), grâce à un livre. Chose plutôt perturbante puisque je lis principalement en public : devant un café pendant ma pause au boulot ou dans mon salon, entourée de ma famille ; je n’ai jamais pu retenir le flot d’émotion qui m’envahissait. Un véritable torrent de larmes à chaque chapitre.

Ce livre est écrit avec une telle finesse et une telle habilité qu’on ne peut qu’aimer. On se retrouve plongé dans la vie de Lili, et celle d’Élise.

L’une vivant l’angoisse de voir son bébé prématuré en néonat, espérant qu’un jour il puisse rentrer à la maison, et l’autre devant faire face au départ de ses enfants hors du cocon familial.

Autant dire qu’on peut facilement s’identifier tantôt à l’une tantôt à l’autre, surtout lorsque nous sommes nous-même maman.

Ces deux vies totalement différentes, mises en parallèle m’ont transpercée.

Ces deux vies qu’on pense totalement différentes, m’ont finalement surprises. Waouh, je me doutais de quelque chose au fur et à mesure de ma lecture? mais je ne m’attendais pas à ça !

Je ne peux pas vous en dire plus, je suis encore sous le coup de l’émotion et je risquerai de gâcher la surprise que l’autrice à si magnifiquement brodée tout au long de son livre !

Je conclurai simplement, en précisant qu’au dernier chapitre j’ai applaudi le travail de l’autrice pour nous suspendre à ses mots et nous balader ainsi puis je l’ai maudit aussi pour m’avoir autant fait pleurer !

« Les Grimaldi sont une valeur sûre ! »

Pour sûr !!!

Informations complémentaires

Titre : Et que ne durent que les moments doux
Auteur :
Virginie Grimaldi
Genre :
Réaliste - Feel good
Éditeur
Fayard
Nombre de pages :
360

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.