Je remercie Michèle Beck de m’avoir fait confiance en me laissant faire la chronique de son roman.

Me voilà donc en train de lire un roman qui me sort de ma zone de confort, mais sans aucun regret !!! Mon seul souci est de pouvoir mettre les mots sur ce que j’ai ressenti…

C’est l’histoire de Victoire, « Vic », une jeune femme de 28 ans, qui vit un drame en perdant en même temps son frère, sa belle sœur et ses 2 nièces lors d’un accident domestique. Elle plonge dans l’alcool pour noyer son chagrin. Elle a été élevée dans un milieu bourgeois qui se base surtout sur le « paraître ». Vic a beaucoup de mal avec ça et, sur un coup de tête, prend son sac de voyage et part pour essayer de trouver le bonheur. Heureusement étant jeune elle a déjà fait du bivouac et pratiquait beaucoup de sport… En chemin, elle fait quelques rencontres très enrichissantes humainement et émotionnellement qui lui ouvre les yeux sur beaucoup de choses sur elle-même ainsi que sa famille.

L’auteure à une très jolie plume et j’ai eu beaucoup de mal à faire des pauses. Elle met le doigt aussi sur certains problèmes de société.

  Vic est très touchante. Elle aime les gens et attire la sympathie et j’ai été chamboulée quand on apprend que, dans son passé, elle a déjà vécu un drame et a un sentiment de culpabilité dont elle n’est pas guérie. J’ai aussi beaucoup aimé les personnages qu’elle rencontre lors de son « road trip » ils sont atypiques : un punk, une fille qui vit dans la rue, un couple de retraités dont la femme est atteinte de la maladie d’Alzheimer et d’autres que je vous laisse découvrir… Elle reçoit tout au long de son aventure des petits signes qui lui montre qu’elle est sur le bon chemin pour trouver le bonheur. Elle va se retrouver et même avec un petit « plus » qui se trouve être l’amour.

Je reconnais qu’au début de ma lecture j’ai été un peu déstabilisée, car à chaque chapitre on passait du passé au présent, mais en fait cela m’a permis de mieux comprendre les choses et surtout de ne rien oublier j’étais même encore plus curieuse de le lire, la preuve en est que je l’ai lu en 2 jours. 

Je remercie encore Michèle Beck pour ce très bon moment de lecture. Elle m’a donné matière à réflexion sur ma propre vie… Un vrai coup de cœur.

Je conseille ce roman pour les personnes qui aiment les romans contemporains, les belles histoires qui finissent bien, la nature et les randonnées.

 

Informations complémentaires

Titre :

La fille au sac de plumes
Auteur :
Michèle Beck
Genre :
Romance contemporaine
Éditeur
Autoédition
Nombre de pages :
232

Plus qu’un road trip, La fille au sac de plumes est un roman feel-good qui nous entraîne dans un récit de voyage humain et bouleversant, aux côtés d’un personnage féminin fort.

Vic, 28 ans, vit en Haute-Savoie, au bord du lac d’Annecy. Un jour, elle voit sa vie basculer lorsque son frère, sa femme et leurs jumelles décèdent tragiquement. Après des mois passés à faire la fête avec des inconnus pour oublier, Vic décide sur un coup de tête de partir pour le seul endroit où elle a été vraiment heureuse dans sa vie.

Le problème, c’est qu’elle n’a ni argent ni voiture pour parcourir les huit-cents kilomètres qui la séparent de Saint-Jean-de-Luz.

Mais quand Vic a quelque chose en tête, elle est prête à tout pour y arriver, y compris partir avec un sac sur le dos et parcourir ces kilomètres à pied.

Pensant s’engager pour un long périple en solitaire, Vic va se rendre compte que sur les routes on peut faire de drôles de rencontres, dont certaines capables de changer une vie, et peut-être même de lui donner un sens.

Enfant, Michèle n’aimait ni les livres, ni l’école jusqu’à ce qu’un ouvrage magique tombe entre ses mains : l’Histoire d’Helen Keller. Ce récit la bouleverse et la transforme en amoureuse de la lecture. Elle dévore tout, de Molière à Stephen King, en passant par quelques Harlequin. À partir de ce moment, elle n’a plus qu’une envie : plonger de l’autre côté du décor et devenir autrice. Pendant plusieurs années, elle s’épanouit dans le scrapbooking et acquiert une réputation internationale. Mais c’est avec l’écriture de son premier manuscrit qu’elle se révèle et se sent enfin elle-même ! Son domaine de prédilection ? Elle n’en a pas, elle n’aime pas qu’on la mette dans une case. Qu’ils soient ancien prisonnier, ange déchu ou trentenaire à la recherche d’un sens à sa vie, Michèle navigue entre les genres qui nourrissent son imaginaire pour raconter l’histoire des personnages qui prennent vie dans son esprit.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

2 thoughts on “La fille au sac de plumes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.