• Les suites
  • L’humour
  • Les dialogues
  • Un roman
  • Une histoire logique
  • Une histoire d’amour

Chronique détaillée

Tout d’abord merci à l’auteur de nous avoir proposé le tome 2 ; ça fait toujours plaisir qu’un auteur revienne vers nous. Ayant adoré le tome 1, je n’ai pas hésité une seconde à accepter le défis.

Donc, faisons ensemble un petit plongeon dans l’espace et le futur tout en restant un peu dans la même période, car, apparemment, la galette des rois sera toujours fêtée dans mille ans, mais pas par les simples mortels que nous sommes.

Comme dans le premier, les jeux de mots et implication du lecteur sont bien présents dès le premier instant. N’hésitez donc pas à aller lire les notes de bas de page, car, même si pas essentielles pour les non profanes qui on lu le tome 1, elles sont vraiment drôles. Et pour ceux qui n’ont pas lu le tome 1… Ben heuuuu comment dire ???? Lisez-le, point !!!! car bon, même s’il ne faut pas avoir lu le tome 1, pour comprendre le principal du tome 2, c’est quand même mieux. Pour ceux qui l’ont lu : malheureusement l’équipe du Poitou-Charente n’est pas au complet et c’est bien dommage, mais nous retrouvons déjà Wilco et Hamète et toute l’histoire aura un lien avec Glork, donc pas de panique notre alien préféré au bob Cochonou est important (oui sinon le livre ne porterait pas son nom).

Sinon mon avis est que j’ai adoré ce livre, il est drôle et dynamique. Il se lit rapidement car c’est principalement du dialogue. J’aime beaucoup la personnalité des nouveaux personnages même si j’ai envie d’étriper Spoutnik, car j’imagine sans mal son rire crissant et désagréable, donc oui j’admets qu’elle, je l’aime pas, mais bon on fait avec.
Depuis le temps, vous savez que j’aime les chapitres courts et j’ai été servie. Comme, en plus, c’est du dialogue : en deux-deux c’est plié et je peux facilement me dire « encore un chapitre » sans culpabiliser (merci Guillaume Carbonneaux)
En dehors de ça, l’histoire est de la science-fiction humoristique dans toute sa splendeur. Les personnages savent qu’ils sont dans un livre et parlent parfois à l’auteur ou au lecteur ce qui me fait bien rire à chaque fois ; ça fait un peu de vie dans mon appartement où j’imagine la scène se dérouler devant moi avec l’auteur au-dessus qui fait bouger des marionnettes et les personnages se tourner d’un coup pour me parler ou dire à l’auteur d’arrêter. Je me sens plus spectatrice que lectrice dans ce cas-ci et j’aime beaucoup.

L’ambiance du livre n’est absolument jamais sérieuse et, mine de rien, ça fait un bien fou (bon oui d’accord si j’arrêtais de lire des thrillers et des trucs horribles dans la pénombre avant d’aller me coucher, j’aurais peut-être moins besoin de rire. On me le dit souvent, mais que voulez-vous on ne va pas à l’encontre de ce que l’on aime).

En plus ses références musicales m’ont bien fait rire, j’adore le groupe Indochine à ses débuts, par contre je me serais bien passée de fredonnée du Louane pendant une soirée complète. Mais bon j’aime bien quand même.

Un événement de grande envergure se prépare sur Terre : la Cérémonie de la Galette des Rois de l’univers. L’un des sept rois des planètes alliées tombera sur la fève cosmique et deviendra le Maître galactique. Malheureusement, Glork, fraîchement devenu grand monarque de Glork, a disparu. La Cérémonie est donc interrompue. Wilco, Hamète et le reste de l’équipage devront découvrir ce qui est arrivé à leur ami. Ils croiseront de très nombreux aliens : des moches, des fous, des bizarres et surtout des très bêtes. Dans les derniers chapitres, on découvre qu’en fait… aah mais que je suis gourde ! J’ai failli raconter la fin !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.