Aleyna, presque trentenaire, est une jeune femme qui a tout pour être heureuse. Mais, alors que tout semble aller bien, c’est le burn out. Ne sachant plus vers qui se tourner, il ne lui reste qu’une solution : retourner vers les siens. Ceux là même qu’elle a fui huit ans plus tôt. Mais rien ne va se passer comme prévu. Entre tensions, secrets de famille et découverte de soi, elle ne sera pas au bout de ses peines.

Chronique détaillée

Je ne vous ai jamais caché mon amour pour les ouvrages auto-édités. Car souvent, malgré leur réputation de « faux romans », certains de ces livres cachent de vraies pépites !

Et « Le bonheur n’est pas là où tu l’attends » en est une !

J’ai fait la rencontre virtuelle de l’autrice Noélie Jausen, au détour de commentaires en dessous d’une publication d’une page Facebook, sur laquelle je fais souvent de la promo (l’air de rien) pour mon autobiographie.

Rapidement, on a discuté littérature en message privé. Elle était intriguée par le titre de mon livre et moi j’ai appris qu’elle en a déjà écrit cinq !

Échange de bons procédés, on s’achète nos ouvrages respectifs. Enfin moi, j’achète son premier auto-édité et elle, mon unique livre (pour l’instant).

Comme à chaque fois, je ne sais pas trop à quoi m’attendre.

C’est vrai, il y a toujours ce suspens quand je découvre un nouvel auteur (et dans ce cas là, une nouvelle autrice) mais je n’ai pas été déçue, loin de là !

Pour commencer, visuellement son livre est beau. C’est peut être superficiel mais ça a sa petite importance pour moi.

La couverture est claire et elle invite au calme. Ensuite j’ai pu remarquer que les pages sont jaunies. Du papier recyclé, quelle bonne idée ! + 1 point pour Noélie !

C’est parti pour 212 pages exactement que j’ai lu, très rapidement. Je n’ai pas pu le lâcher ! J’avais besoin d’en savoir plus à chaque chapitre.

L’histoire est prenante et attachante. Pour faire court, et pour éviter de trop vous spoiler, le personnage principal est une jeune femme : Aleyna qui frôle la trentaine d ‘années, retourne dans son petit village qui l’a vu grandir, pour tenter d’y voir plus clair dans sa vie sentimentale, professionnelle et même amicale. Bref, c’est un peu compliqué pour elle, elle a donc besoin de prendre l’air et de revenir aux sources.

Mais ce retour chez sa Tante Louise, n’est pas vraiment bien perçu par tout le monde au village et Aleyna doit faire face à de vieille rancœurs mais surtout gérer à sa culpabilité d’avoir fait souffrir Arthur, lorsqu’ils partageaient les mêmes bancs à l’école, à cause d’une sale gosse qui mène son petit monde à la baguette en menaçant de dévoiler le pire secret des membres de sa troupe.

Et le secret d’Aleyna est lourd, bien trop lourd pour qu’il soit divulgué.

Vous aussi, vous voulez savoir ce que cache aussi durement Aleyna ?

Ah ah ! C’est bien ce qui m’a fait dévorer ce livre ! C’est tellement bien écrit qu’on se demande un moment ce que peut être ce fameux secret et quand, finalement on le sait… wahou ! On veut continuer à lire pour savoir comment tout ça va se finir !

Bon, petit spoile qui n’en est pas un : ça se termine bien ^^

Comme le titre laisse à le présager, Aleyna trouve enfin la paix intérieur et ainsi le bonheur !

En résumé, les personnages et l’histoire sont attachants. On s’identifie facilement à certains d’entre eux, ce qui facilite l’envie de continuer sa lecture.

Et dans mon cas, ça m’a donner envie de lire un autre ouvrage de cette autrice ! Je me suis procuré son deuxième roman : « Ce matin, j’ai choisi de vivre » qui m’a fait son petit effet aussi…

Promis, je vous en parle très vite !

Informations complémentaires

Titre : Le bonheur n'est pas là où tu l'attends
Auteur :
Noélie Jausen
Genre :
Romance - Feel good
Éditeur
Autoédition
Nombre de pages :
212

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.