Laurie et moi fêterons nos vingt-six ans dans quelques jours. L’épreuve que nous avons subie avec Will, il y a treize ans, nous a prouvé que la vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Beaucoup d’événements inattendus sont survenus et ont changé le cours de nos existences. Will est-il toujours à mes côtés ? Souvenez-vous, nous nous étions promis de rester ensemble, pour le meilleur et pour le pire, mais nous étions si jeunes !Je n’ai jamais cessé de croire en mes rêves. Avec le courage et la pugnacité qui me caractérisent, j’ai obtenu bon nombre de satisfactions. Les défis sont monnaie courante, dans mon quotidien. Cependant, celui que je m’apprête à accomplir est de taille : quitter le giron familial. Vais-je y parvenir ? Ma motivation sans borne et ma soif de liberté devraient grandement m’y aider. Quoi qu’il arrive, je m’efforcerai d’avancer sur le chemin de mon destin, et j’irai cueillir le bonheur là où il est.

Passionnée, Perrine Marche croque la vie à pleine dents.Elle aime le sport, la lecture et l’écriture.Créer est un moyen de s’inventer d’autres existences, de vivre d’autres aventures, de libérer son esprit en surfant sur les ailes de l’imagination.Écrire est pour elle un exutoire indispensable pour lutter contre l’adversité.

Chronique détaillée

J’ai, il y a quelque temps, chroniqué le tome un : Et soudain la vie bascule. J’avais vraiment accroché ; il m’avait fortement chamboulée. Le tome deux est, quant à lui, moins touchant, mais la volonté de Maeva est toujours bien présente malgré toutes les difficultés. Je remercie donc l’autrice qui m’a proposé de chroniquer son second tome et de la patience dont elle a fait preuve pour que cette chronique soit enfin publiée.

Comme je le disais c’est le second volet d’une série de trois. Nous avons, dans le premier, parcouru les difficultés de Maeva face à son changement brutal de vie. Ici, nous découvrons les difficultés de la vie d’adulte indépendante souffrant de handicap. Ça ne se limite évidemment pas à la panne d’ascenseur. Nous avons droit aux difficultés de la vie du quotidien (lieux publiques non adaptés, le sport, les douleurs…) mais aussi les difficultés des rencontres amoureuses ou amicales, le travail et j’en passe.

 

Ce que j’ai aimé c’est l’évolution des relations de notre héroïne avec sa famille. Le fait qu’on ne la retrouve pas directement à la fin du premier tome, il y a donc un creux de plusieurs années entre les deux qui nous permet de retrouver des personnages bien différents tout en étant les mêmes.

J’aime toujours l’écriture de Perrine et le coté fougueux de Maeva ainsi que son côté battante.
Le rythme de lecture est plutôt agréable car les chapitres sont courts, à chaque jour suffit sa peine, comme on dit.

Sans qu’ils soient trop nombreux, quelques détails sentimentaux sont aussi dévoilés ce qui nous permets de nous mettre à la place de Maeva.

Je trouve qu’à certains moments Maeva agit encore de façon très irresponsable et immature, mais en même temps c’est ce qui plus de réalisme que quand tout a l’air un peu trop facile et où tout est beau. C’est aussi ce qui fait que je la trouve attachante.

  • Les romans réalistes,
  • L’humour,
  • Voir les choses sous un angle différent
  • Un roman fantastique
  • Un récit historique
  • Beaucoup de sérieux

Informations complémentaires

Titre : La vie, L'amour, Les emmerdes !
Auteur :
Perrine Marche
Genre :
Réaliste - Amour
Éditeur
Autoédition
Nombre de pages :
354

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.