Et soudain la vie bascule

Titre : Et soudain la vie bascule
Auteur : Perrine Marche
Genre : réaliste
Éditeur : auto-édité
Nombre de pages : 300

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

Perrine marche est une auteure qui, sous l’impulsion d’une personne, a passé son brevet d’éducateur sportif premier niveau handisport et a travaillé dans un centre de rééducation, où elle a passé douze ans de sa vie. Elle a commencé à écrire son livre pour remercier celle qui l’a aidé.

Tout d’abord merci à l’auteure de m’avoir proposé son livre et de la patience dont elle a fait preuve avant que je m’y attelle.

Je suis sortie de ma zone de confort avec ce livre. Moi qui adore le fantastique, je me retrouve d’un coup propulsée dans le monde réel à la portée de Monsieur et Madame tout le monde. Avec cette lecture, on se rend compte que ce qu’on croit ne pouvoir arriver qu’aux autres peut, en fait, frapper tout un chacun. Ce livre m’a autant fait pleurer de joie que de tristesse. Il est tellement sincère.

L’auteure nous plonge dans la vie de Maeva, une adolescente de 13 ans, pleine de vie et d’espoirs. On « vibre » (pour reprendre son expression) avec elle au fil des pages. On se surprend à courir avec elle, on ressent cette énergie nous envahir. On retrouve cette sensation d’invulnérabilité typique des adolescents, le sentiment que le monde nous appartient, tout comme elle. Et lorsque tout bascule, parce que forcément, le bonheur n’est jamais constant, d’un coup, on bascule avec elle. Mais sa force et sa volonté vont la pousser à se battre davantage.

Le milieu du handicap ne m’est pas inconnu de par mon métier, mais je n’ai jamais eu l’occasion de savoir le combat que représente le quotidien quand la vie prend un tel tournant. Je ne le connais que plus tard, quand les personnes s’y sont, en quelque sorte, habituées, car peut-on vraiment s’y habituer ? Donc j’ai eu le sentiment de vivre cette transformation de l’intérieur. Cette auteure m’a fait vivre quelque chose de différent et je me rends compte à quel point l’aide est précieuse pour les personnes souffrant d’un handicap. Pas celle qui vient d’une forme de pitié, mais l’aide véritable et sans jugement, car on considère que la personne récemment métamorphosée est notre égale, avec une vie des sentiments et tout ce qui l’entoure. Avec ou sans handicap l’aide qu’on peut apporter à autrui, même s’il nous repousse, est un cadeau qu’on fait à l’autre, mais aussi à soi-même, car on s’apporte mutuellement quelque chose. L’autre est toujours un cadeau et la solitude est un fardeau.

Depuis que j’ai terminé ce livre, je me pose beaucoup de questions sur mon rapport aux autres, étant d’une nature solitaire et peu combative, je me dis que si j’avais le quart de l’énergie de Maeva ma vie pourrait être bien différente…

  • À lire si vous aimez
  • À éviter si vous cherchez
  • Les histoires tristes et émouvantes
  • vous remettre en question
  • comprendre les difficultés des autres
  • une histoire drôle (attention il y a de l'humour aussi mais bon c'est pas toutes les lignes)

  • une histoire fantastique ou de la science-fiction...

  • une lecture simple et facile

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.