Les lettres à Juliette

Titre : Les lettres à Juliette
Auteur :
Ninon Amey
Genre :
Romance
Éditeur 
: Auto édité
Nombre de pages :
218

« Dans la vie comme dans les livres, certaines belles histoires ne sont pas destinées à être vécues. » 
Nina n’a pas été épargnée par la vie. À 18 ans, c’est une jeune écorchée vive. Son cœur a perdu toute envie de battre. Pour qui, pour quoi le ferait-il ? Imprégnée de l’histoire de Roméo et Juliette, son couple modèle, elle entreprend, seule, un voyage sur la terre célébrée par Shakespeare. De rencontres en découvertes, elle prendra conscience que la vie, si injuste soit-elle, sait aussi apporter des moments de bonheur. Saura-t-elle les reconnaître ? Ce voyage lui permettra-t-il de trouver enfin un sens à sa vie ?

La trentaine, un mari, des enfants, plusieurs vies en une….
Écrire l’a aidée à trouver son équilibre, elle ne pourrait plus s’en passer…
Après avoir obtenu le troisième prix du concours de romans sur les faits divers organisé par Librinova en 2017 avec L’empreinte du passé, paru en novembre de la même année, Ninon Amey se lance dans l’auto-édition avec des romances contemporaines émouvantes et aborde, d’une plume douce et sensible, des thèmes qui lui tiennent à coeur comme le deuil, la résilience, ou encore les secrets de famille. L’amitié, la famille et l’amour ont toujours une place centrale dans ses histoires, qui savent captiver le lecteur dès les premières pages. 

Il y avait longtemps que je n’avais pas autant pleuré en lisant. Ce livre est un joyau, une pépite. Ninon Amey nous emporte dans son tourbillon de mots et je n’ai pas pu lâcher ma liseuse avant d’avoir fini ces pages. C’est un véritable coup de cœur.

J’ai ri, j’ai beaucoup pleuré, j’ai espéré, mon cœur s’est serré, toute une palette d’émotions s’est cumulée à la lecture de ce livre.

Nina est un personnage tellement réel pour moi. Les pensées suicidaires, les tentatives de suicide, tout ça, c’est une chose que je ne connais que trop bien. Et j’ai eu un Benjamin moi aussi. Pas un amour comme celui du livre, mais un amour fraternel qui m’a sorti la tête de l’eau la première fois que j’ai coulé.

Nina a 18 ans et elle a déjà beaucoup souffert pour une si courte expérience de la vie, divorce, maladie, amour et deuil. Benjamin a 28 ans, lui est un militaire estropié, il a connu l’enfer de la guerre et ne se pardonne pas le suicide de son meilleur ami. Deux personnages réunis dans un voyage pour l’Avenir. Lui est chauffeur de car, elle veut visiter la maison de Juliette à Vérone et se donner la mort pour rejoindre l’Amour de sa vie dans l’au-delà, car les parents du jeune Sofiane ne voulaient pas de leur amour. Mais à Vérone, tous les amours impossibles ne finissent pas dans le sang.

L’amour de ce livre est si pur, si beau, si intense. Les romances ne sont clairement pas mon style préféré, mais avec Les lettres à Juliette, j’ai eu envie de lire à nouveau le chef d’œuvre de Shakespeare, il y a trop longtemps que je n’ai pas ouvert l’histoire des amants maudits de Vérone.

J’ai voyagé en Italie, le pays que j’aime par-dessus tout, grâce à cette histoire, j’ai vu Bergame, Côme, et Vérone, les maisons de l’Italie du Nord. J’ai senti l’odeur des pâtes fraîches et des gelati. Quand les personnages visitent les arènes de Vérone, je suis à nouveau transportée sur le forum Romain et à Pompéi.

Ninon, merci de m’avoir proposé ce livre, il a réveillé la romantique et la fleur bleue qui sommeillent en moi, merci pour votre plume, merci de votre confiance, et je vous en supplie continuez à émouvoir vos lecteurs.

 

  • À lire si vous aimez
  • À éviter si vous cherchez
  • Les belles plumes
  • Les histoires d’amour
  • Ressentir de vives émotions
  • Une histoire stéréotypée
  • Une romance facile et rapide
  • Des personnages simples.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.