Jiji – En amour, rien n’est acquis…

Titre : Jiji – En amour, rien n’est acquis…
Auteur : Émilie Achin
Genre : Romance.
Éditeur : BoD – Books on Demand
Nombre de pages : 228

Alors que Jiji vit un conte de fées, le destin décide de lui mettre des bâtons dans les roues.
Elle qui pensait, il y a encore quelques semaines, finir ses jours seule, son prince charmant lui a fait une demande dans les circonstances plutôt insolites.
Elle n’imagine pas ce que l’avenir lui réserve, mais ce qui l’importe aujourd’hui, c’est d’être heureuse avec l’homme qu’elle aime.
Seulement, elle va rapidement comprendre qu’en amour, rien n’est acquis.

Passionnée par la lecture et l’écriture depuis le plus jeune âge, j’ai toujours rêve de voir mon nom sur la couverture d’un livre.

J’ai réalisé ce rêve grâce au soutien de mes lecteurs sur Wattpad et j’en suis très heureuse.

Je ne compte donc pas m’arrêter là et travaille déjà sur mon futur roman.

Dans mon style d’écriture, on trouve de l’amour, du suspense, des sentiments avec une touche d’humour.

notre chroniqueuse de charme spécialisée en new romance : Nad !

L'avis de Nad

J’avoue que ma curiosité m’a donné envie de lire la suite de cette histoire…

Autant dans le premier tome j’avais parlé d’une histoire d’amour « classique » limite guimauve, c’était sans compter sur ce deuxième tome dans lequel quelques aléas arrivent aux héros qui vont testé la solidité de leur couple. On découvre aussi un peu plus le travail de Jiji et a quel point il est important pour elle. Du coup j’ai mieux compris d’où lui provenait cette patience dans son couple car John s’avère être très méchant par moments. J’ai été très touchée par la relation que Jiji a pu instauré avec Sam le fils de John, qui est un petit garçon très intelligent pour son âge.

J’ai été, comme July, assez dérangée par le manque d’ouverture d’esprit de Jiji face a l’homosexualité car je pensais qu’elle n’était jamais dans le jugement des autres.

La petite morale de ce tome que l’on peut retenir c’est que sans discussions et sans soutien il n’est pas possible de construire une histoire sur des bases solides.

L'avis de July

Ok, mon avis sur le premier tome n’était pas très positif. J’avais trouvé cette histoire d’amour trop rapide, trop passionnée, trop passionnelle, trop rocambolesque… Trop !

Mea culpa, j’ai bien fait de continuer, merci Nad de m’avoir dit que quand tu prends un engagement tu vas jusqu’au bout, ça m’a piqué au vif (vilaine susceptible que je suis) et du coup j’ai voulu tenir mon engagement moi aussi. Nan mais…

Ce deuxième tome est beaucoup plus nuancé et posé. L’histoire d’amour de John et Jiji reprend à Paris, au lendemain de la fin du premier tome.

La guimauve suinte à nouveau, mais très vite, la routine s’installe et les vies des deux tourtereaux deviennent plus normales. Ils retournent au boulot, se querellent, se chamaillent, font des projets d’avenir, … C’est agréable aussi des personnages qui ont une vie normale. J’ai beaucoup aimé la relation qui s’instaure entre Jiji et Sam.

L’écriture est toujours aussi fluide, les nombreux dialogues permettent une compréhension parfaite du texte, la lecture avance très vite, il y a du peps dans l’histoire, même si en définitive il ne se passe pas grand chose dans ce tome, à part une proposition de travail. J’ai pris du plaisir à cette lecture.

Et je découvre ENFIN John, lui qui m’avait tant intrigué lors du premier opus montre son vrai visage, un impulsif, tyrannique, dur, froid et autoritaire. Un méchant ! Voilà l’image que j’ai de lui à cet instant, je n’ai pas encore ouvert le troisième tome. J’avoue que j’ai même eu un gros pincement au cœur à la fin du livre. Je vais donc vite finir cette chronique pour reprendre ma lecture.

Je suis sceptique face aux réactions de Jiji et de sa famille quand ils apprennent pour Julia et Romain. Et j’ai été assez dérangée par le manque d’ouverture d’esprit de Jiji face à l’homosexualité, déjà dans le premier livre, et cette fois davantage, car elle est touchée directement ; je dois avouer que voir écrit le mot « beurk » quand elle fait allusion à l’homosexualité de Stéphanie lui a fait perdre un peu de sa superbe. Je m’attendais à plus de compréhension, surtout venant de la part d’un petit bout de femme aussi indépendant et féministe qui se laisse passer la bague au doigt si rapidement.

Je vous retrouve dans quelques pages, mon cerveau veut savoir ce qui va se passer dans le dernier opus.

  • À lire si vous aimez
  • À éviter si vous cherchez
  • Les romances
  • lire sans avoir à réfléchir
  • les histoires d'amour sur plusieurs tomes.
  • un peu d’originalité
  • de longues descriptions
  • des scènes de sexe détaillées.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.