Jiji – Pas sans toi

Titre : Jiji – Pas sans toi
Auteur : Émilie Achin
Genre : Romance.
Éditeur : BoD – Books on Demand
Nombre de pages : 352

Jiji a abandonné tout espoir en l’avenir depuis que John lui a ordonné de partir. Elle vit recluse dans un vieil hôtel et refuse de répondre aux appels de ses proches qui s’inquiètent.

De son côté, John regrette sa réaction et espère qu’elle acceptera de donner une nouvelle chance à leur couple. S’il avait pu il l’aurait rappelée plus tôt, mais sa situation l’en empêchait.

Pourront-ils renouer les liens qui les unissaient ? Est-ce que Jiji accordera son pardon à l’homme qu’elle aime ? Qu’en est-il de leurs projets ?

Nous avons compris qu’en amour, rien n’est acquis. Mais est-ce que l’on peut dire que tout est perdu ?

Une note de suspense, une poignée d’humour et une pincée d’adrénaline. Mixez le tout et ajoutez une grosse dose d’amour. Vous obtiendrez Jiji 3 !

Passionnée par la lecture et l’écriture depuis le plus jeune âge, j’ai toujours rêve de voir mon nom sur la couverture d’un livre.

J’ai réalisé ce rêve grâce au soutien de mes lecteurs sur Wattpad et j’en suis très heureuse.

Je ne compte donc pas m’arrêter là et travaille déjà sur mon futur roman.

Dans mon style d’écriture, on trouve de l’amour, du suspense, des sentiments avec une touche d’humour.

notre chroniqueuse de charme spécialisée en new romance : Nad !

L'avis de Nad

Sur ce dernier tome le début est très dur par rapport à la situation dans laquelle se retrouve Jiji. Et comme pour toute leur histoire, l’évolution est très rapide.

J’ai été assez perturbé par l’histoire de sa fausse-couche car par la suite elle retombe enceinte rapidement c’est un heureux événement pour eux, c’est sur, mais la je trouve que cela fait « trop ». On découvre aussi un peu plus la famille de Jiji à qui il arrive, aussi, quelques petites complications…

J’ai adoré la relation amicale que Jiji a avec son collègue de travail qui est presque fusionnelle et qui me fait croire en l’amitié homme/femme. Et aussi comme Jiji arrive a tempérer John pour ne pas qu’il fasse n’importe quoi.

Petite morale de ce tome, c’est que ce n’est parce qu’on a de l’argent et de l’amour que tout roule comme on veut. Le plus important, c’est d’être bien entouré !!!

Emilie Achin a bien écrit cette histoire, car j’ai trouvé tous les personnages très attachants, même John (sauf quand il était méchant), elle a même bien fait durer le suspens sur la fin de ce troisième tome, mais il se termine comme je l’espérais avec une petite surprise.

L'avis de July

Je suis mitigée sur ce dernier opus. Il commence super fort, avec une double narration. J’adore les doubles narrations ! Mais sans trop comprendre pourquoi, cette écriture ne dure pas tout le roman. En fait si, mais on ne passe pas souvent du côté de John. C’est dommage, en voyant les choses de son point de vue, il m’était apparu moins antipathique.

Bref, un troisième tome sympathique, vite lu et je vais me répéter, mais ça avance très vite. Sans doute un peu trop d’ailleurs, parce qu’il y a des choses qui ne sont plus très bien définies.

Leur rencontre a lieu le 14 mars, ce livre se déroule entre les mois de juin et d’août, je dirais. Donc en trois mois et demi, ils tombent amoureux, emménagent ensemble, elle devient la Nanie du fils de son nouveau Jules(parce qu’il a perdu sa vraie maman), ils se battent contre l’adversité, se fiancent, se séparent, se remettent ensemble,… Elle tombe enceinte, perd son enfant à la 5 semaine, puis se rend compte 6 semaines après sa fausse-couche qu’elle est à nouveau enceinte de 4 semaines ??? Et de jumeaux ? Et pendant un séjour de 3 semaines à travers les États-Unis ?

Je suis jalouse, même très jalouse. Je suis personnellement touchée par la grossesse, et la voir tomber enceinte deux fois en deux mois et demi, ça me rend envieuse.

Du coup, j’avoue que ça a fait redescendre mon enthousiasme. Ce n’est pas vraiment crédible cette histoire. Je sais que c’est de la fiction, mais bon un peu de réalisme ce n’est pas mal non plus. D’ailleurs, on sent que même l’auteure ne sait plus trop où elle en est dans sa chronologie parce qu’elle parle de relation de plusieurs mois, d’accord techniquement 2 mois, c’est plusieurs, mais bon, on parle plutôt de semaines, je pense dans ce cas-là.

Malgré les petits problèmes de crédibilité, j’ai aimé retrouver cette famille complètement hors normes. C’était sympa de voyager avec eux, et j’ai même été sincèrement émue dans ce dernier tome. Je me suis attachée aux personnages.

Pour conclure, je dirais que cette trilogie s’annonçait mal pour moi, mais je suis contente d’avoir persisté et de l’avoir découverte. J’ai apprécié les personnages et leurs péripéties. Émilie Achin est une auteure avec du talent, et c’est avec la satisfaction d’avoir dépassé mes préjugés et ma zone de confort que j’écris cette dernière chronique, en espérant une suite aux aventures de Jiji et John qui sait…

  • À lire si vous aimez
  • À éviter si vous cherchez
  • Les romances 
  • les happy end
  • les histoires d’amour sur plusieurs tomes
  • sortir des sentiers battus
  • des descriptions détaillées
  • ne pas vous attacher aux personnages

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.