Lorsqu’une guerre s’abat sur son pays, Solveig n’a d’autre choix que de rejoindre les rangs de l’armée pour défendre sa patrie et son mode de vie.
Que valent les efforts et le courage d’une jeune fille égarée dans une telle dévastation ? Comment garder confiance et espoir dans l’avenir et dans l’humanité ?
À vouloir défendre ses idéaux, ne risque-t-elle pas de se perdre…

Au travers d’un texte d’une redoutable efficacité, allié à une écriture toujours plus addictive, l’auteure entraîne son lecteur dans le maelström chaotique d’une guerre et de la vie de Solveig. Un texte d’espoir, d’amour et d’humanité…
« Un livre qui sort des sentiers battus, qui parle de notre humanité : sa noirceur, sa triste absurdité, sa rédemption. »
« Ce roman nous rappelle à chaque page qu’il n’y a rien de plus fort que l’espoir et l’amour. »

Chronique détaillée

Un grand merci à Isabelle Morot-Sir pour m’avoir proposé son nouveau roman en service presse. Un merci d’autant plus grand que, pour moi, ce livre a été une aventure exceptionnelle.

Je l’ai dévoré et ADORÉ !!!

D’ailleurs, voici ma réaction à chaud :

Je l'ai trouvé vraiment magnifiquement écrit et, justement, l'histoire permet de ne pas ressentir le côté pamphlet. Toute l'ambivalence du personnage face à la guerre, c'est splendide ! Vraiment, si j'avais bien aimé La fleur de l'ombre, je trouve celui-ci beaucoup plus abouti, plus prenant, plus percutant. Vraiment un énorme bravo. Il m'a complètement retournée !

Déjà, à la base, les dystopies, j’aime bien. Et là, l’univers créé est vraiment très intéressant : très proche de notre monde, mais avec des fonctionnements de société qui me parlent beaucoup.

J’ai trouvé vraiment passionnant le combat intérieur que vit Solveig. L’évidence de devoir défendre ses idéaux et sa patrie est confrontée à la réalité de la mort qui l’entoure. Et l’autrice ne s’arrête pas là. Elle en rajoute une couche en faisant de son personnage un symbole ou un outil de propagande… Difficile de savoir lequel l’emporte. C’est la guerre ; rien n’est net… L’ambivalence règne sur cette histoire et sur Solveig.

Mais attention, l’histoire ne s’arrête pas aux rigueurs de la guerre. Elle pousse la réflexion plus loin sur ce qui peut rapprocher les individus, voire les peuples.

Je ne saurai dire si la force du récit réside dans l’ensemble des messages qu’il porte et/ou dans la plume. J’ai trouvé l’ensemble vraiment équilibré à ce niveau.

En fait, je crois que ce sont surtout les émotions qu’il a suscitées en moi qui font que :

  • Je n’ai pas pu le lâcher
  • Je l’ai adoré de la première à la dernière ligne

J’ai vraiment été prise au piège de cette situation insoutenable, de ces contrastes entre l’innocence d’une jeune femme et la rage de la guerre au cœur de laquelle elle est projetée. J’ai eu l’impression d’entendre les bombes tomber, les tirs passer à quelques mètres de moi. Je me suis vue allongée dans l’herbe en train d’armer mon fusil longue portée pour tuer pour la première fois. J’ai croisé les yeux de celui qui devait mourir de ma main. J’ai sincèrement eu l’impression d’incarner Solveig.

Et, pour moi, ça a été aussi spectaculaire qu’émouvant et traumatisant.

 

12 nuances de chroniques

En complément de mon avis, je vous propose mon évaluation selon l’échelle de Suzanne Marty

Difficulté Ce livre convient à un large public de langue française
Ennui J’ai dû terminer ce livre pour pouvoir m’endormir
Vérité Niveaux de franchise et de réalisme difficilement soutenables, à ne pas mettre entre toutes les mains.
Style Le style de l’autrice est un gros atout du livre
Éthique La plupart des idées défendues dans ce livre sont estimables
Originalité Cette histoire diffère en grande partie de celles que j’ai déjà lues
Enrichissement intellectuel Ce livre a amélioré ma compréhension du monde et des êtres humains
Stimulation émotionnelle Ce livre m’a profondément émue
Impact sur le moral Je déconseillerais ce livre à une personne déprimée
Nocivité amoureuse Happy end excepté, les relations de couple semblent à peu près réalistes
(Humour) (Non concerné)
Succès Je vais vite acheter un autre livre de cette autrice
Gardez à l’esprit que ces indicateurs ne reflètent pas la valeur du livre sur ces différents aspects mais seulement mon opinion.
  • Être confronté à des réalités difficiles,
  • Être bouleversé,
  • Vous sentir au cœur du récit
  • De la sérénité
  • Du calme
  • Un monde parfaitement noir ou blanc

Informations complémentaires

Titre : Le reflet du thé
Auteur :
Isabelle Morot-Sir
Genre :
Dystopie
Éditeur
Autoédition
Nombre de pages :
226

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.