« Ce qui nous effraie tant de la folie est que nous la savons en nous. » Philippe Durand est invité au luxueux Manoir des Cimes, fidèle reconstruction d’un bâtiment bicentenaire, de même que sept autres convives. Leur séjour ne tarde toutefois pas à devenir un effroyable cauchemar où rampe le mal et s’amuse l’horreur. Des cadavres retrouvés disparaissent, des marques inexplicables couvrent planchers et murs, des cris résonnent au-delà des portes closes… Complot, délire ou vulgaire jeu ? Les survivants seuls trouveront la réponse, si survivants il y a…

Chronique détaillée

Ça faisait longtemps que je cherchais un livre de L.P. Sicard autre que ses contes interdits. Et je suis tombé sur celui-là par hasard. J’avoue que je n’avais même pas lu la quatrième de couverture, convaincue par le titre et la couverture … Et je n’ai franchement pas été déçue.

Louis-Pier nous emmène dans un huis clos sombre dans un décor magnifique d’un vieux château rénové.
Outre les décors qui sont décrits juste assez pour diriger notre imagination sans la brider complètement. Il a développé des personnages aux caractères bien différents avec des réactions qui nous donne envie de hurler ou de les féliciter.

À certains moments j’étais là à dire « mais non fait pas ça! » tellement prise par a lecture que j’avais l’impression d’y être. Et ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas été aussi prise par ma lecture que je n’avais même plus conscience de mon canapé et mon thé. J’avais froid en même temps que les personnages, j’avais peur pour eux.

Les chapitres ne sont pas courts, ce qui pourtant est un point extrêmement important pour moi. Parce que du coup je peux me dire « encore un chapitre » sans me dire que je vais y passer trois heures même si cela va de soi, je ne m’arrête pas à un chapitre quand ils sont courts je peux le faire sans complexes. Mais ici les chapitres sont extrêmement bien rythmés, ce qui fait que je n’ai même pas remarqué qu’ils étaient plus longs que mes habitudes de lectures.

En plus de cela j’avais envie de lire un livre plutôt gore avec sang, tripes et boyaux. Et bien j’ai été servie ! J’ai vraiment adoré ses descriptions juste assez de détails pour imaginer la scène et laisser notre imagination libre.

  • Les romans sombres
  • Les histoires sanglantes
  • La tension palpable
  • De l’humour
  • Un roman jeunesse
  • Une histoire calme
Nuage de mots pour le roman : Au nom de l'horreur de L.P. Sicard

Informations complémentaires

Titre : Au nom de l'horreur
Auteur :
L.P. Sicard
Genre :
Horreur
Éditeur :
Éditions Ada
Nombre de pages :
265

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.