Sorcière malgré elle

Aujourd’hui, je vous présente mon avis concernant Sorcière malgré elle de Méropée Malo.

« Je suis la dernière d’une longue lignée de sorcières. C’est à moi désormais de continuer leur oeuvre… »

Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde…

La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire.

Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !

source

J’ai eu beaucoup de mal avec ce livre.

Lorsque j’ai lu la quatrième de couverture, je m’attendais à quelque chose dans le style de la série Charmed, elle découvre ses pouvoirs, elle a de gros ratés, de belles réussites, des choses fantastiques…

Mais en réalité, le début est très long, avec beaucoup de détails. Les scènes sont magnifiquement décrites. On s’y croirait, on aimerait être là-bas, car c’est vraiment beau… 

Toutefois, il y a beaucoup de choses étranges, incohérentes : pendant plusieurs années, elle n’a pas vu sa famille, mais surtout elle n’a pas chercher à les contacter. Son pensionnat n’a jamais, non plus, essayé de les joindre pour qu’elle y retourne durant les vacances ou quand elle avait de mauvaises notes à son arrivée dans l’établissement. Elle débarque donc, à la fin de ses études, et là des gens agissent avec elle comme s’ils la connaissaient depuis toujours, mais elle n’en a aucun souvenir… Comme d’ailleurs la maison et la ville où elle a vécu durant une grande période de sa vie.

Enfin, lorsqu’on fait abstraction de ça, on est dans une histoire à la Roméo et Juliette : elle aime le gars de la famille rivale, c’est dommage ça quand même.

J’étais donc fort déçue. J’ai alors fini par craquer et consulter les avis sur Internet. Ils étaient fort tranchés : on adore ou on déteste. En général, ceux qui n’aimaient pas, pour les mêmes raisons que moi, ont fini par fermer définitivement le livre. Puis quelqu’un m’a dit de m’accrocher, car c’est le premier tome, qu’il met dans l’ambiance et que franchement ça valait le coup de s’accrocher. J’ai donc suivi son conseil.

Je m’y suis remise et la magie est enfin arrivée, quelques tours ont été fort détaillés, d’autres non. Mais surtout, on comprend enfin plein de choses. Des explications sur toutes les incohérences sont arrivées et j’étais aux anges. Malheureusement ça n’a pas duré, c’est devenu redondant : toujours la même chose à faire. De nouveau, sa relation amoureuse a pris trop de place. Ceci dit, il y a maintenant une raison pour l’expliquer, mais malgré tout, pas suffisamment à mon goût. Il faut dire que je ne cherchais pas une histoire d’amour et donc je suis déçue. À un autre moment, j’aurais vraiment été ravie, j’en suis sûre.

J’ignore si je vais lire les tomes suivants. Peut-être quand je ne serai plus dans une période où j’ai envie de lire du fantastique pur et dur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.