• Les romans avec des vampires et loups garous
  • Le post-apocalyptique
  • Le développement des ressentis
  • Un roman d’amour
  • Un One Shot
  • Du réalisme

Chronique détaillée

Tout comme le premier tome, j’ai dévoré le second.
Nous découvrons à la fin du tome 1 qui sont « les Autres », mais pour Soen l’histoire ne fait que commencer.
(Attention, Spoil à tous les étages, si vous n’avez pas lu le tome un je vous renvoie à la lecture de la chronique de ce dernier en lien en bas de page.)

À la fin du premier tome, Soen suit sa cousine dans la fosse avec les Autres puisque celle-ci en est une. Un homme se suicide après avoir révélé son secret à Soen, son secret est de savoir qui est et où pourrait se cacher Lyra. Et nous allons donc en savoir plus sur Lyra aussi dans ce livre.

Donc tout commence par un voyage, celui de Soen dans la fosse avec sa cousine. Plus précisément dans le no man’s land de la fosse, où ils peuvent se faire attaquer par n’importe quel Autre, seigneur solitaire, loup-garou ou autre créatures encore inconnues. On est donc franchement dans un univers post-apocalyptique avec du danger partout. Et, personnellement, j’adore ça.
Une fois arrivé à destination, Soen va devoir s’adapter, car il n’est plus chez lui : il est dans le monde des seigneurs et le seigneur de ce camp est Saram. Or il est loin d’être sympathique et d’accepter les humains. Il va rencontrer Light qui va lui faire découvrir certaines mœurs et coutume avec l’aide de Malicia.
Très vite, Soen va devoir faire un choix : devenir seigneur, devenir calice ou mourir. Saram va choisir pour lui : il deviendra calice durant sept ans, à la suite de quoi il sera transformé. Il rencontre donc Eyden, l’un des fils de Saram, qui deviendra son seigneur.
Un lien très fort va se créer entre Eyden et Soen et j’adore ce lien qu’ils ont, il se forme petit à petit, la confiance vient progressivement entre eux. Cette progression est quelque chose que j’adore, car elle est réaliste, ils s’apprivoisent l’un l’autre.
Une autre chose que j’ai adoré, qui est aussi dans le ton de l’évolution pas à pas, c’est l’adaptation de Soen à ce nouveau monde, il garde toujours ses réticences, les barrières ne tombent pas miraculeusement, il reste sur ses gardes, il se méfie. Son passé ne disparaît pas non plus miraculeusement. Battu pendant des années par sa tante, aidé et épaulé par son meilleur ami, il n’oublie pas cela malgré sa nouvelle vie. Et oui, bien que ce soit un livre fantastique tout ne disparaît pas par magie et reste donc réaliste sur le côté émotion ce qui est quelque chose d’important pour moi.
Les chapitres sont courts. Ce que j’affectionne particulièrement au cas ou cela vous aurait échappé lors de mes précédentes chroniques 🙂

Seule chose sur laquelle j’ai un bémol, c’est que, justement, la réaction de notre personnage principal par rapport à sa méfiance aux autres suite à son passé me rappelle douloureusement la vraie vie. Je ne comprends que trop bien les réactions du héros qui sont effroyablement justes et me rappelle parfois douloureusement mes propres réactions et mon propre vécu. Moi qui évite justement les romans sur la souffrance d’autrui et les romans réalistes pour ce genre de chose. Mais, en même temps, il permettra à certains lecteurs de comprendre certaines choses, car encore une fois c’est très juste. Donc en fait c’est plutôt un point positif.

Encore une chose que j’apprécie : la présence de vampires, loups-garous et de nouveaux loups-garous bien plus développés : les hominums. Ici on n’est pas dans un roman de vampire de type amour, mais bien dans du post-apocalyptique ce que j’adore. J’ai l’impression qu’on évolue dans une période juste avant qu’une énorme guerre éclate à la underworld sauf qu’ici il y aura les humains d’un côté, les loups-garous d’un autre et enfin les vampires sauf que les humains sont presque déjà condamnés puisqu’ils sont un nombre bien inférieur que les vampires et les loups-garous. Les loups eux se préparent, d’où la présence des Hominiums qui, comme je l’ai dit plus haut, sont plus développés puisqu’ils parlent et ils ont encore conscience de ce qu’ils sont. Mais, évidemment, je ne sais absolument pas s’il y aura une guerre ; je n’ai pas encore commencé le troisième tome. Mais j’ai hâte.

Informations complémentaires

Titre :

Les autres - Étape 2 : Le calice
Auteur :
Sandra Moyon
Genre :
Fantastique, post-apocalyptique
Éditeur
Plume Blanche Édition
Nombre de pages :
241

Parqués entre des murs et des clôtures, les Hommes survivent comme ils le peuvent.
Arrivés en bas de la chaîne alimentaire, ils sont épargnés grâce à l’Accord :
tous les trimestres, des fourgons d’êtres humains sont offerts aux Autres afin de les nourrir.
Mais comment choisir qui doit vivre et qui doit mourir ?
La règle est pourtant simple : seuls les délinquants sont envoyés de l’autre côté du mur, dans la Fosse.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.