• Les ambiances glauques
  • Être confronté à certaines réalites
  • Réfléchir sur les jeunes qui vous entourent
  • Un roman doux
  • Une histoire légère
  • Un roman d’amour

Mary a habité là pendant des années. Entre ses murs, elle a vécu les pires moments de sa vie. Ella, elle, ne peut s’empêcher d’observer cet étrange endroit depuis sa chambre. La nuit, elle se demande ce qu’il cache. Certains ne voient en lui qu’un vieil orphelinat. D’autres sont au courant de son secret… Mais tout le monde connaît son nom. Thornhill.

Pam Smy vit à Cambridge avec son époux, l’auteur-illustrateur Dave Shelton, sa fille, Mila, et son chien Barney.
Ses passions sont le dessin, la lecture et regarder de vieux films.

En 2017 sort son premier roman illustré « Thornhill ».

Du côté de sa carrière professionnelle elle est maître de conférences en dessin à l’école d’Art de Cambridge à l’université Anglia Ruskin.

Elle a obtenu une licence d’illustration et un master d’illustration pour enfants, et depuis son diplôme en 2001, son travail a été publié par de nombreux éditeurs phares du Royaume-Uni, notamment David Fickling Books, Walter Books, The Folio Society, Penguin Random House et Egmont.

Chronique détaillée

Livre poétique à ne pas placer entre toutes les mains car tout de même très sombre.

Une double histoire très prenante d’une jeune fille harcelée dans un pensionnat en 1982 et d’une jeune fille très seule qui vient d’emménager dans la ville où se trouve le pensionnat. Chacune cherche à se faire une amie. Mary, en 1982 souffre d’un trouble de la parole qui s’appelle « le langage sélectif », elle a donc beaucoup de mal à parler aux autres filles du pensionnat. Le retour de Kathleen, sa pire ennemie, elle lui fait peur, la fait souffrir par mille tours ingénieux mais cruels.

Le pensionnat a sa fermeture définitive durant les vacances d’été, petit à petit donc les filles partent, et Mary se trouve bientôt seule avec Kathleen et deux éducateurs dont le métier est le dernier de leurs soucis. Après tous les tours cruels Mary est à bout, et apprendre qu’elle sera replacée avec Kathleen lui fait vraiment peur, l’idée lui est insupportable, surtout que Kathleen est aussi manipulatrice que destructrice et Mary ne sait plus quoi faire.

De son côté, en 2017, Ella débarque dans sa nouvelle maison où elle vit seule avec son père qui n’est jamais là. Un jour elle voit une jeune fille et décide de la suivre, elle atterrira dans le domaine de Thornhill. Ou elle trouvera une poupée cassée qu’elle réparera et replacera là où elle l’a trouvé. Espérant sans doute qu’elle reverra cette jeune fille qui lui a montré le domaine. Elle y retournera donc plusieurs fois et réparera les poupées.

Deux histoires en une, l’une écrit en journal intime et la seconde sous forme de roman graphique est juste magique.
L’ambiance malsaine couplée à l’écriture poétique fait qu’on est plongé dans l’univers de Thornhill. Moi qui adore ce genre d’ambiance et des chapitres court j’ai été servie.

J’étais tellement plongée dans cette ambiance que j’en oubliais les heures qui passaient, impossible de lâcher ce livre tellement prenant.

En dehors de l’ambiance un peu glauque, les dessins nous donnent l’impression qu’ils ne sont pas travaillés mais en réalité ils le sont totalement pour garder cette ambiance malsaine, qu’on n’oublie pas que ce sont des enfants qui sont mis en scène dans cette histoire.

N’oublions pas que le harcèlement est un problème des plus importants pas seulement dans les internats, les écoles et autres, il ne faut jamais fermer les yeux ou se dire « ce ne sont que des enfants » car la souffrance peu prendre d’énormes proportions, et que l’enfant ou l’adolescent qui la vie se sent parfois très seul, même souvent et ne sait plus vers qui se tourner. Dans le cas d’Ella la solitude d’un enfant peut aussi être un danger, l’enfant pour trouver une personne prête à l’écouter peu se mettre en danger. Alors pour les parents qui lirons ces lignes, lissez ce livre, aux gens qui ont fait partie des leeders, lisez ce livre pour comprendre la tête de turc, les autres qui n’ont pas réagis, lisez-le aussi.

Sculptures

Je tiens à mettre en avant la personne qui m’a permise de faire la photo dans son atelier et avec ses sculptures : Yanislow car non seulement c’est quelqu’un à qui a beaucoup de talent et chacune de ses sculptures me fait pétiller les yeux et le cœur. Merci de me partager tes créations et merci de m’avoir ouvert les porte de ton espace de travail.

Informations complémentaires

Titre :

Thornhill
Auteur :
Pam Smy
Genre :
Déstabilisant
Éditeur
Éditions du Rouergue
Nombre de pages :
539

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.