Aardhen

Une nouvelle chronique de Mickaël qui nous parle aujourd'hui du roman de Eva de Kerlan : Aardhen, le premier tome de la saga : Éphémères
Edwige

Éphémères raconte l’histoire de Daelnor. Ce jeune homme décide de quitter son île natale pour découvrir la signification de dessins figurant sur les ruines que l’on trouve sur son île.

Nous le suivons donc dans ses aventures qui l’amènent de plus en plus loin, traversant diverses contrées.

Pendant le premier quart du livre, le récit alterne entre le point de vue de Daelnor et celui de Daïna, restée sur l’île et qui se morfond en attendant de ses nouvelles. Selon moi, toute la partie concernant Daïna est superflue. J’ai même fini par passer complètement les derniers chapitres la concernant.

La partie relatant le voyage de Daenor est plus intéressante et, heureusement, la seconde moitié du livre s’y consacre exclusivement. Je ne peux pas la qualifier de récit d’aventures, car il ne se passe pas grand-chose. Ce roman s’apparenterait plus à une « tranche de vie ». On nous dépeint le quotidien de Daenor, ses rencontres, les pays qu’il traverse et surtout ses pensées et sentiments.

Le monde créé par l’auteur est intéressant, de toute évidence réfléchi, il donne envie de le connaître. Peut-être un peu plus que les rapides descriptions données au fur et à mesure des pérégrinations du héros.

Le style de l’auteur se lit bien. Il est fluide. Il nous permet de ne pas nous ennuyer alors que l’action est réduite au minimum. Amateurs de sensations fortes, passez votre chemin. En revanche, si vous avez envie de faire un voyage dans des terres inconnues et de découvrir avec Daelnor les mystères de Jaëhria (le monde où se déroule l’histoire), n’hésitez pas.

Juste une remarque en passant, le roman était présenté comme de la S-F, mais pour moi, ce serait plus de la fantasy.
Merci à l’auteur de m’avoir permis de découvrir son univers.

Commandez-le sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.