Mons 2018 – Une journée de rencontres

J’ai rencontré certains auteurs. Quelques-uns m’ont fait très peur et d’autres m’ont fait beaucoup rire, mais rassurez-vous, c’était surtout la seconde solution.

Stant des Plumes du Web - Mon's Livre 2018Mon premier arrêt marquant fut pour les Plumes du Web ses auteurs très sympathiques m’ont offerts des marques pages à faire gagner aux lecteurs (mais ça se sera pour dans quelques semaines, on vous en reparlera en temps voulu). Vraiment, les auteurs étaient souriants, blagueurs, ils m’ont offert un petit cadeau, mais surtout moi, j’y ai acheté quelques œuvres déjà repérés sur le site depuis quelque temps. J’avais décidé de m’y arrêter, car c’est un groupe, c’est une petite maison d’édition qui se concentre sur les auteurs découvert sur Internet.
Donc j’ai voulu profité de leur boxe de Noël, et j’en ai profité pour prendre Matriochka de Christelle Da Cruz et Âmes captives de G.H. David.

Elodie & Steve Serpent FabryLe second arrêt fut pour Le Monde des Etoiles A.S.B.L. Alors là, c’est l’auteur qui nous a abordés, mes amis et moi, lors de la visite d’un autre stand. On parlait de musiques et cinéma, il est lui-même dans un groupe de Black Métal (et oui sous mes allures sympathiques et souriantes je n’écoute pas que de la variété française même si j’adore :p ) Bref de fil en aiguille, il nous a parlé de son film qui sortira bientôt, de ses différents albums et de ses livres dont j’ai acheté les deux tomes. Au même stand, il y avait aussi des marque-pages et autres petits bijoux fait mains par Kat’s crea j’ai, évidemment, craqué pour un de ses marques pages.

Mon troisième arrêt fut Sigride Lucas, auteure indépendante qui a écrit deux versions d’un même roman : une pour enfant l’autre pour adulte. Il y avait différentes choses qui ont attiré mon regard à ce stand : les goodies faits mains (porte-clefs magnifiques qu’on reçoit a l’achat d’un de ses livres.) les dessins qui s’y trouvaient, elle avait l’air d’une artiste accomplie, qui se diversifie. J’ai craqué pour ses deux livres fantastiques : Athénaïs et Amalia

L’arrêt suivant fut plutôt brutal, je me suis arrêtée d’un coup sec, car j’avais flashé sur la couverture du livre Sanatorium, j’ai lu la quatrième de couverture et j’ai craqué. Je découvre alors Johanna Zaïre., une auteure très sympathique qui va sortir son autobiographie en 2019. Le financement se fera grâce à un système de crowdfunding.

L’arrêt suivant était celui de Séma Diffusion l’un des trois plus attendu. J’y avais gagné, à un concours, le livre « il sera une fois » et je venais chercher mon prix. On m’a offert le livre « Les Initiés », j’ai aussi pris le thé en édition limité qui allait avec le livre.
Petite anecdote : on approchait largement de midi 20 je voulais aller manger avant d’aller à la conférence d’Oriane (dont je vous parlerai dans un article dédié). Alors, quand une personne demande « pour qui est ce livre ? », j’ai répondu moi. Ayant déjà payé j’en m’en vais vite fait pour manger. Lorsque je repasse devant le stand, 2h plus tard, on m’appelle, et on me signale que je suis partie avec le mauvais livre, le mien est dédicacé pour un certain Loïc. J’ai donc rendu le livre pour le pauvre Loïc qui a du être déçu en lisant Elodie lorsqu’il l’a ouvert plus tôt et l’a ramené signalant cet incident.

L’arrêt suivant fut très court, je me suis arrêtée au stand des éditions Lune Écarlate pour le livre Sutures de Frédéric Livyns, je n’ai pas beaucoup parlé à qui que ce soit, car j’étais trop absorbée par la quatrième de couverture du livre en question.

L’arrêt d’après fut double, j’ai été attirée par les deux auteures l’une discrète et l’autre beaucoup plus originale avec un style tirant sur le genre steampunk. C’est une auto-éditée : Jennifer Provin et après j’avais Maloisel Chevallier avec son livre « Les chroniques de Gloriana » aux Editions Rod. Toutes les deux très sympathiques et souriantes.

L’arrêt inévitable et attendu numéro deux était les éditions Plume Blanche. Ça fait des mois que j’entends parler de Ray Shepard de Morgane Rugraff alors il était temps de prendre le tome 1. Il faut dire, aussi, que j’ai à chaque fois adoré les livres que je leur ai achetés. N’oublions pas non plus qu’il y avait les tomes deux et trois de la saga « Les Autres » de Sandra Moyon dont je vous ai déjà parlé du tome un, donc eux aussi, je les ai pris.

Je cherchais l’auteur Cyrielle Bandera, mais au mauvais endroit, j’ai donc atterris aux éditions Noir d’Absinthe où je suis tombée sous le charme de 3 auteurs et de leurs livres, qu’évidemment j’avais repérés depuis un moment, mais dont j’ignorais encore la maison d’édition et donc leur présence au salon… Il manquait une des auteurs, ils l’ont donc appelée pour qu’elle puisse me dédicacer son livre. J’en ai été agréablement touchée, car on ne le fait pas toujours. Je suis donc repartie à la recherche de Cyrielle Bandura avec un magnifique tote bag à l’effigie de la maison d’édition offert avec dedans : Immortel Ad Vitam, Sorcière de chair et Isulka la mageresse tome 1

J’ai fini par trouver Cyrielle Bandura grâce aux trois auteures d’avant. Livre que j’avais décidé d’acheter il y a quelques semaines, je suis donc repartie avec Athnuachan en auto-édition.

Continuant sur la lancée des auto-édité, je suis tombée par hasard sur Laetitia Militello. Or, j’ai beaucoup entendu parler de son livre « Le fantôme entremetteur » alors je l’ai acheté aussi car il a vraiment l’air très chouette.

Au passage, je me suis arrêtée aux éditions Cyplog, pour acheter le livre d’Amanda Bayle « Les immortels » mais l’auteur n’étant pas là, je n’ai pas eu l’occasion d’en discuter avec elle et j’ai donc continué ma route.

J’ai aussi profité de la boxe de Noël aux Editions Mots en flots pour acheter les livres Airstronomy de Johanna Marines dont j’ai beaucoup entendu parler et Les écailles de l’âme de Mylène Ormerod. J’y ai rencontré Nadège Chipdel, qui est l’auteur du premier livre pour lequel j’ai fait une chronique sur le blog : Le livre des mystères.

Et pour finir le troisième arrêt inévitable : Livr’s édition, où j’avais prévu d’acheter leur Tote bag (car oui j’adore les tote bags mais surtout il coûte 2 € et a chaque fois qu’on se présente sur un de leur stand on a une réduction de 1 €, du coup économie et environnement c’est important) mais j’avais aussi réservé un exemplaire de Corpuscrit de Christelle Colpaert Soufflet et son dernier tome de la série Hantée. J’ai aussi pris La prophétie qui est le tome 2 de la série Hop de Sylvie Ginestet qui suit la trilogie Imhumvamp dont j’ai fait une chronique. A elles deux, elles ont aussi fondé les The Poetic Shivers Editions.

Bref j’avais économisé un maximum pour cet événement tant attendu et encore une fois, je n’ai pas été déçue de mes attentes. Les auteurs étaient chaleureux, souriants. Évidemment certains ne m’ont absolument pas donner envie d’aller leur parler, car ils n’étaient pas souriant, certains avaient vraiment l’air d’être là contre leur volonté, ce qui est vraiment dommage. Mais ce n’est pas la majorité et, si j’avais eu un budget illimité, cette liste déjà relativement grande serait bien plus longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.