« S’il ne faut pas voir l’action du Malin partout, c’est également une grave erreur que de nier son existence…» Père Cipriano, doyen des exorcistes du monde.

Léonie décide de revenir au sein des MIP, mais à ses conditions.

L’une d’entre elles concerne Vérone, son échec, son obsession…

Accompagnée de son équipe, elle va tenter de comprendre et de combattre cette chose qui hante cette maison comparable à celle d’Amityville.

Sera-t-elle assez forte pour vaincre le Mal qui s’y complait depuis des décennies ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez, au préalable, consulter la chronique du tome précédent ici

Chronique détaillée

On termine le tome précédent sur le fait que Léonie accepte de revenir dans le groupe des MIP, mais à ses conditions. Et la première est d’aller à Vérone, dans la maison qui lui a tenu tête.

Bien mal lui en a pris, cette pauvre Léonie va se retrouver embarquée au commissariat de Vérone… où il n’y a qu’une seule personne qui parle français: Silvio. Ce flic des plus sexy, mais clairement il cache quelque chose. Dans la cellule d’interrogatoire, il voit une femme qui s’est tranché les veines. Qui est-elle? Comment a-t-elle réussi à mourir en salle d’interrogatoire?  Elle ignore pourquoi, mais explique ce qu’elle voit à Silvio. Il la croit, et décide de la faire sortir du commissariat. Elle pense qu’elle va pouvoir rejoindre l’homme qu’elle aime… Mais non, la voilà dans une maison à l’abandon au milieu de nulle part avec trois prêtres italiens. 

Voici déjà un petit résumé des premiers chapitres, avec quelques points que je n’ai pas expliqué pour vous faire comprendre qu’il va se passer un tas de choses qui échapperont au contrôle de Léonie, et ce dès le départ. 

Ce livre à un rythme encore plus rapide que le précédent. Il est aussi beaucoup plus sombre, mais nous en avons une petite idée grâce au passage sur Vérone dans le premier livre. 

Ce qui me plaît est qu’effectivement les chapitres sont toujours courts et intenses. À chaque fois, je me suis dit “je veux savoir la suite, je lis encore un chapitre” et me voilà quelques heures plus tard. Cette série me fait perdre la notion du temps. Je dirais que c’est à chaque fois pareille avec les écrits de Christelle Colpaert Soufflet. D’ailleurs, non seulement je ne vois pas le temps passer lorsque je lis, mais aussi elle trouble mon sommeil puisque je rêve, ou plutôt je fais des cauchemars de ce que je lis.

En termes d’écriture, elle n’a pas tendance à s’attarder sur des détails inutiles. J’entends par là qu’effectivement elle va décrire le fantôme, le lieu où l’on se trouve si cela est utile, mais ne va pas nous décrire par exemple la chaise sur laquelle tel ou tel personnage s’assoit puisque ce ne sont que des détails, à nous de l’imaginer comme on le souhaite. Sa façon d’écrire nous permet donc d’imaginer précisément ce qu’elle souhaite qui soit précis, car c’est important et le reste nous est totalement libre et c’est vraiment quelque chose qui me tient beaucoup à cœur. L’équilibre entre détails et non-détails est important, car s’il y a trop de détails, mon imagination est complètement bridée. S’il n’y en a pas assez et j’ai beaucoup de mal à imaginer quoi que ce soit. Avec ses livres, je suis à chaque fois conquise qu’elle ait atteint un équilibre pour moi idéal.  

Comme c’est une seconde lecture, je ne peux pas dire que j’ignorais la fin de l’histoire. Mais il est vrai que lors de ma première lecture je ne m’y attendais pas du tout. Je ne m’attarderai pas là-dessus, car sinon je ne vais pas seulement spoiler le premier tome, mais aussi le second… et je réserve cela pour la chronique du tome 3.

  • Les séries de romans
  • Les histoires rythmées
  • Frissonner
  • Une histoire classique
  • Du réalisme à 100%
  • Un roman sans tension ni mystère

Informations complémentaires

Titre : Tome 2 : Le théâtre des suppliciés
Série :
Hantée
Auteur :
Christelle Colpaert Soufflet
Genre :
Horreur
Éditeur :
The Poetic Shivers Editions
Nombre de pages :
396

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

 

Commandez-le sur :

Mes autres chroniques des romans de l'autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.